Billetterie

Poitiers en fête, Béziers ne lâche rien

le 20/11/2017
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

En LAM, Poitiers enquille un quatrième succès consécutif et suit le rythme de Chaumont. En LAF, Béziers et Cannes mènent toujours le bal, tandis que Cambrai reste en haut en LBM.

 

LAM (6e journée)

Poitiers a donc visiblement décidé «d’enquiquiner» tout le monde ! Après avoir attaqué la saison avec l’ambition discrète et la volonté de renforcer les bases, le SPVB poursuit son début de championnat quasi parfait, avec une fraîcheur et un désir farouche de pousser le curseur un peu plus loin encore. Ce week-end, c’est Rennes, qui a cédé (3-1), sous les assauts répétés et souvent justes du pointu marocain, véritable sensation de ce premier quart de saison, Mohamed Al Hachdadi, auteur d’une feuille de stats nickel (27 points à 69%). Seul Chaumont vit devant pour l’instant et continue d’ouvrir la voie. Face à Sète, qui restait pourtant sur un succès de prestige aux dépens de Tours la semaine précédente, le champion sortant s’est imposé en quatre sets (3-1), porté notamment par un Stephen Boyer des très grands soirs, auteur de 29 points à 58% en attaque. Derrière, les gros bras sont là. Tours a plié Montpellier (3-0), avec une grande maîtrise collective et 13 fautes directes seulement. Et Paris a bien réagi après deux défaites consécutives, en allant s’imposer en terre corse, à Ajaccio (1-3), grâce à une qualité de service retrouvée et un tandem Ter Matt – Gergye de feu (50 points à eux deux). En revanche, ça n’avance toujours pas pour Toulouse, qui a subi hier à domicile sa cinquième défaite en six matchs, dominé par Nantes Rezé (1-3). Une victoire qui booste les Nantais, inspirés et maîtres du filet (16 contres). Enfin, en ouverture de la journée, Tourcoing était allé surprendre Nice sur ses terres, sans contestation (0-3), confirmant sur ce début de saison qu’il n’avait de promu que le nom.

 

LAF (6e journée)

Béziers et Cannes dictent toujours la loi en LAF. A domicile, les Angels ont croqué Vandoeuvre Nancy d’un coup sec (3-0), alors que les Lorraines avaient pourtant dompté Mulhouse et Nantes plus tôt dans la saison. Le RC Cannes, lui, a parfaitement géré son court mais périlleux déplacement au Cannet. Dans ce choc de «voisines», le RC Cannes a flotté un set, le premier, avant de rectifier le tir (1-3), grâce notamment à l’omniprésence de Nadiia Kodola (22 points dont 4 contres). Mais ces deux-là ne sont pas vraiment seuls. L’ASPTT Mulhouse est dans leurs pas, à un petit point, après son succès net et sans peur devant Saint-Raphaël (3-0). Paris St-Cloud, en revanche, s’est lourdement fait sécher à Quimper (3-0) et lâche le wagon de tête. Pour les Bretonnes, c’est un premier succès précieux cette saison, car il les sort de la dernière place du classement. Un rang malheureux tenu désormais par Chamalières, battu à la maison par Nantes (1-3). Des Nantaises, collectives et relancées désormais, après trois revers de rang. Enfin, Venelles a fait preuve de caractère pour décrocher, lui aussi, une victoire importante à Evreux (0-3). Un succès qui propulse les Provençales dans la première partie du classement pour la première fois de la saison.

 

LBM (5e journée)

Narbonne savait que le déplacement en terre lyonnaise était piégeux, mais les Centurions n’ont pas pu cependant éviter l’embuscade. Défait (3-1), sous les coups de Martin Jambon (28 points à 58% en attaque), Narbonne laisse désormais Cambrai et Cannes s’échapper. Les Nordistes ont dominé Saint-Quentin sur les points clés (3-0), tandis que les Azuréens ont soigné l’efficacité offensive à Orange (1-3), avec un joli 59% de réussite d’équipe en attaque ! Le Plessis-Robinson, lui, se positionne dans le Top 4, après son succès à deux points (3-2) sur Avignon, tandis que Nancy cède du terrain, battu à Saint-Nazaire (3-1). Des Nazairiens, bien emmenés pour le coup par le tandem Coloras-Hunt (40 points à 62% en cumulé).