Billetterie

Un de chute pour Montpellier et Paris

le 06/11/2017
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

En LAM, Montpellier et Paris, les deux derniers invaincus, sont tombés, respectivement à Chaumont et Toulouse. En LAF, Béziers et Cannes ont gagné aisément et mènent le bal. 

 

 

LAM (4e journée)

C’est l’avenir étincelant. Les fines pointes françaises du futur. Dans le duel au sommet entre Chaumont, champion sortant, et Montpellier, leader à 100% de points pris jusqu’ici, Stephen Boyer (24 points à 50% en attaque) a pris le dessus sur Jean Patry (14 points à 35%), et le CVB 52 a fait tomber le MVUC au tie-break (3-2). Résultat, ça bouchonne et ça talonne derrière les Héraultais, qui demeurent encore leaders, mais sentent désormais le souffle de la meute. Outre Chaumont, Tours, facile vainqueur de Nantes Rezé (3-0), avec un Hermans Egleskalns impeccable (20 points), se rapproche. Paris est là aussi, même si les hommes de Dorian Rougeyron sont tombés ce week-end pour la première fois de l’année à Toulouse (3-2). Plus présents au bloc (11 contres à 3), agressifs sur la mise en jeu, les Spacer’s décrochent un premier succès précieux qui peut sans doute lancer vraiment leur saison. Rennes, en revanche, n’y parvient toujours pas. Dans le remake du choc de Ligue BM de l’an passé, les Bretons, fatigués des assauts répétés du pointu colombien, Ronald Jimenez (26 points), se sont inclinés chez eux face à Tourcoing, (1-3). Face à Sète, Poitiers a sorti deux premières manches quasi parfaites à 6 fautes directes seulement pour se mettre à l’abri face à l’Arago Sète (3-0). Enfin, Ajaccio a décroché son deuxième succès en cinq sets à l’extérieur, à Nice (2-3), dans les pas d’un tandem pétaradant, Timothée Carle (22 points) et Jose Luiz Gonzalez (23 points).

 

 

LAF (4e journée)

Béziers et Cannes n’ont pas fait de détail et tiennent le cap en LAF. Les Angels, tractées par une doublette offensive efficace, Krystal Rivers (20 points, 3 contres) et Juliette Fidon (19 points), n’ont laissé guère d’opportunités à Venelles (3-0). Le RC Cannes fut encore plus expéditif face à Quimper (3-0), grâce notamment à une grosse présence collective au filet (10 contres de 8 joueuses différentes !). Mulhouse, en revanche, a laissé un point en route au Palais des Sports face à une étonnante équipe d’Evreux (3-2), qui confirme dans un match de haute tenue son bon début de saison. L’ASPTT, bousculée tout du long, peut se féliciter en tout cas de pouvoir compter sur un banc efficient, décisif ce week-end, notamment dans le 4e set. C’est aussi en cinq manches que Le Cannet a fini par dompter Nantes (3-2). Le gros ouvrage de sa centrale azérie, Olena Hasanova (22 points dont 7 contres) fut déterminant dans le succès du soir des Provençales. Paris St-Cloud, lui, confirme son intention de jouer les premiers rôles cette saison après son succès maîtrisé face à Vandoeuvre Nancy (3-1), dans la foulée de son attaquante féroce, Alexandra Dascalu, irrésistible samedi soir (29 points à 58%). Enfin, Chamalières a totalement manqué son rendez-vous face à Saint-Raphaël, s’inclinant sèchement à domicile (0-3).