Billetterie

Paris se pose là

le 30/10/2017
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Vainqueur du Classique après avoir dominé le champion en titre la semaine précédente, le Paris Volley lance un signal fort en LAM. En LAF, le championnat a déjà complètement perdu la tête avec quatre co-leaders et plus aucune équipe invaincue ! 

 

 

LAM (3e journée)

Tous, vainqueurs ou vaincus, vont relativiser, se dire que ce n’est qu’un match et trois points de joués dans le flot de la saison régulière. Certes, la vérité mathématique est indéniable. Reste que le cinquième succès consécutif du Paris Volley sur Tours (3-1), samedi, dans le 60e Classique du genre, est notable. D’abord, parce qu’il confirme de manière éclatante la puissance de feu parisienne au service, à l’image d’un Roland Gergye phénoménal dans cet exercice avant-hier (6 aces). Ensuite, parce qu’il survient une semaine après que Paris a dominé le champion sortant Chaumont, en Haute-Marne. Cela ne saurait donc relever du pur hasard. Paris se pose là en tout cas, à une foulée d’une équipe de Montpellier qui poursuit sans faillir face à Toulouse (3-1) et devant Chaumont, maître en Corse (0-3). Derrière, Nice, bien lancé par son pointu ukrainien Vasyl Tupchii (22 points), a ramené un joli succès de Nantes Rezé (1-3). Idem, pour Poitiers, vainqueur au tie-break à Tourcoing (2-3). Enfin, l’Arago aussi a apprécié ce week-end, ouvrant enfin les compteurs face à Rennes (3-1), avec un Marien Moreau détonant (25 points à 56%).      

 

LAF (3e journée)

C’était un week-end de rédemption pour les deux cadors de la LAF, Mulhouse et Cannes, tancés la semaine passée. A l’arrivée, Alsaciennes et Azuréennes se sont bel et bien rebellées, mais, surtout, la LAF, a déjà complètement perdu la tête. Après trois journées de championnat, il n’y a déjà plus une seule équipe invaincue, ce qui n’est plus arrivé depuis belle lurette, plus de vingt ans assurément !  Cannes, porté par l’expérience et le talent de Nadiia Centoni, Nadiia Kodola et Christina Bauer (55 points à elles trois) a maîtrisé Paris St-Cloud (3-1), tandis que Mulhouse a vivement réagi à domicile en dominant le leader Béziers (3-0), grâce notamment aux bons coups de la deuxième passeuse, l’Américaine Alexa Dannemiller, et le passage décisif de Lisa Jeanpierre au service en fin de deuxième set. Mais, plus inattendu, Evreux aussi est co-leader désormais, après sa victoire significative sur Le Cannet (3-1), dans un match de contreuses (35 blocs au total), marqué aussi par 37 fautes directes des Cannetanes ! Enfin, Saint-Raphaël a pris le dessus sans souci sur Quimper (3-0). Mais là aussi, beaucoup de points ont été donnés, avec un cumul de 63 fautes directes en 3 sets ! Les deux dernières rencontres, Venelles – Chamalières et Nantes – Vandoeuvre Nancy, auront lieu ce soir.

 

LBM (3e journée)

Leader de la division, Narbonne a chuté ce week-end à domicile devant Nancy (2-3). Des Lorrains gaillards pour le coup, propulsés par leur réceptionneur attaquant, Eldin Demirovic (31 points). Cannes en profite pour reprendre les commandes, grâce à son succès paisible à Lyon (0-3). Cambrai, solide vainqueur du Plessis-Robinson (3-0), pourtant invaincu jusque-là, confirme qu’il est un client sérieux cette saison. Saint-Quentin, lui, débloque la situation, grâce à un succès précieux à Saint-Nazaire (1-3), avec notamment 19 points de son réceptionneur attaquant français, Arthur Darmois. Enfin, le derby du Vaucluse est revenu à Orange aux dépens d’Avignon (3-1), cornaqué par son pointu suédois, Fredric Gustavsson, auteur de 24 points à 63% de réussite en attaque.