Billetterie

Tours au tapis, Montpellier et Paris sur un fil !

le 10/04/2017
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Troisième de la saison, le TVB est déjà sorti des Play-Offs par Toulouse, en deux manches ! Montpellier et Paris sont, eux, en mauvaise posture avant le match retour. En LAF, Nantes et Béziers souffrent aussi, tandis que Nancy a chuté d’entrée à domicile en LBM.

 

LAM

On le dit, on le répète, c’est assez trivial, mais les Play-Offs LNV, depuis deux saisons, c’est une autre histoire, accrochée à la saison. On y change le scénario, les axes forts, les acteurs dominants, comme qui rigole. Et cette première salve des quarts de finale n’a pas échappé à cette coutume nouvelle. Pour Tours, l’histoire a même tourné au vinaigre et très court. Sorti en deux manches par Toulouse et au tie-break lors du match retour en Haute-Garonne vendredi (3-2), le TVB a perdu gros. Evincé de la course au titre, avec son Brésilien Lévi Cabral blessé à l’épaule lors du tie-break, et son emblème David Konecny pénalisé d’un carton rouge, Tours n’est pas le seul à être abîmé dans ces Play-Offs «chamboule-tout» ! Montpellier, deuxième de la saison régulière, a pris une belle gifle à domicile par Nice (0-3), promu en LAM il y a sept mois ! Noyé sous les coups du duo Terzic-Egleskalns (36 points), repoussé par la défense niçoise (12 contres au total), Montpellier a flanché et le voilà dos au mur avant le match retour ce soir sur la Côte d’Azur.

Il en sera de même pour le champion en titre, Paris ! Tancé par Ajaccio (0-3), à qui il a donné bien trop de points pour espérer quoi que ce soit (24 fautes directes), le Paris Volley a enchainé sa cinquième défaite de suite à Charpy et devra rétablir l’équilibre en Corse mercredi, là où il s’était imposé en clôture de la saison régulière. Finalement, seul Chaumont, leader de la saison régulière, a évité la grêle et peut préparer sereinement son grand rendez-vous européen de la semaine, la finale de la Challenge Cup face à Novy Ourengoï (match aller mercredi). Vainqueur en deux matchs de Poitiers, avec notamment un match retour efficace et tenu dans la Vienne (1-3), Chaumont continue l’aventure, sur tous les fronts.

 

LAF

Là aussi, il y a eu du grabuge ! Là aussi, on a allègrement bousculé l’ordonnancement établi en saison régulière. Si Mulhouse, après une fin d’exercice régulier «en glissade», a proprement rétabli l’ordre à la maison, en s’imposant 3-0 face au SF Paris Saint-Cloud, avec une Daly Santana féroce (18 points), ce fut bien plus compliqué pour les trois autres ténors de la saison. Le Cannet, deuxième de la saison régulière, s’en est sorti in extremis face à Venelles (3-2), après avoir été mené deux sets à rien ! Et il le doit surtout à une présence de chaque instant au bloc. Avec 25 contres au total (dont 9 pour Mira Todorova) contre… 5 à Venelles, Le Cannet assure l’essentiel, mais il a tremblé. En revanche, pour Béziers et Nantes, c’est mal embarqué. A domicile, les Angels ont plié (1-3) face à Saint-Raphaël, un champion en titre qui semble à nouveau requinqué à l’appel des Play-Offs ! Pour Nantes, la mission était périlleuse face au RC Cannes, que l’on sent venir au tournant. Au bout du compte, ce fut un très gros match, que les filles de Sylvain Quinquis auraient pu plier en trois manches. Mais Nantes, parfait dans la première partie du match, ne parvenait pas à conclure et laissait filer trois balles de match dans le troisième set, avant de perdre la rencontre au tie-break (2-3). Mais le VBN, qui s’était imposé à Cannes en saison régulière, veut croire que rien n’est fait encore.

 

LBM

L’AS Cannes, l’invité d’infortune de la LAM, n’a pas manqué son entrée dans ses Play-Offs LBM forcément périlleux. A domicile, il a maitrisé Lyon (3-0), grâce notamment à une réception mieux tenue que son adversaire. En revanche, Nancy, 2e de la saison régulière, a lourdement trébuché en Lorraine (0-3) face au Plessis-Robinson ! Des Franciliens, efficaces en attaque (68% de réussite), sérieux en réception, qui tiennent maintenant les Lorrains au bout de leurs bras, avant le retour demain. Rennes, à l’inverse, a tenu son rang avec autorité. Vainqueur d’Orange (3-0) avec une belle présence au contre (13 au total dont 5 pour Gildas Prevert), le finaliste 2016 a réussi son lancement en Play-Offs. Ce qui n’était visiblement pas si simple car Cambrai, qui avait, lui aussi, le privilège de recevoir en ouverture de son quart de finale, a déjà perdu l’avantage du terrain, en s’inclinant d’entrée (1-3) face à des Nazairiens, décidément ébouriffants et portés une fois de plus par un ardent Lionel Coloras (24 points).