Billetterie

Retour sur les matchs du week-end

le 20/03/2017
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Chaumont à terre, Tourcoing au ciel

 

Le leader de Ligue AM, Chaumont, s’est fait surprendre à domicile par Nantes Rezé et laisse la place de leader à Montpellier. En LAF, Mulhouse a assis sa domination, alors que Tourcoing, vainqueur de Rennes, fait son grand retour en Ligue AM !

 

 

LAM (20e journée)

Au doigt mouillé, on estimait que le CVB 52 était plus ou moins à l’abri ce week-end. Avec la réception d’une équipe nantaise, en lutte pour son maintien et encore froissée par sa défaite en finale de Coupe de France, le leader chaumontais partait avec quelques coups d’avance. Au final, c’est une sacrée désillusion. Chaumont a clairement manqué son rendez-vous et Nantes Rezé a fait son match (1-3). Son ardeur défensive fut remarquable et sa présence au contre phénoménale (17 au total dont 7 pour Diefenbach). A deux journées de la fin, voilà donc Montpellier qui repasse en tête ! Faciles vainqueurs de Narbonne (3-0), les Héraultais profitent de l’aubaine. Et Tours, qui n’est désormais plus très loin derrière, peut presque regretter aujourd’hui de n’avoir ramené qu’un point de son déplacement au cœur d’un derby brûlant, à Poitiers (3-2) ! Un Stade Poitevin, toujours privé de Nimir Abdel Aziz, mais qui s’accroche comme un damné à la fameuse huitième place, synonyme de Play-Offs. Une terre promise vers laquelle Toulouse a fait un bond de géant samedi soir, en s’imposant magistralement à Paris (1-3). Porté par un Yacine Louati, quasi parfait en réception, et un Bram Van Den Dries, musclé à l’attaque (33 points à 64%), Toulouse met le champion un peu dans l’embarras à la maison, avec désormais trois défaites consécutives à Charpy ! Après la Coupe de France, Ajaccio a validé sa place en Play-Offs en s’imposant dans le dur à Cannes (2-3), grâce notamment à un match de mammouth de son central canadien, Brett Dailey (23 points dont 7 contres). Pour Cannes, désormais, il faudra batailler pour éviter les Play-Offs de LBM, car Sète a gratté trois points précieux ce week-end face à Nice (3-1).

 

 

LAF (20e journée)

Mulhouse a d’abord rendu hommage à Venelles pour sa conquête de la Coupe de France, avant gentiment de broyer les Provençales (3-0) et de s’adjuger pour de bon la première place régulière. Une jolie soirée, paisible, pendant que derrière, on s’écharpe pour s’assoir au plus près de l’ASPTT ! Et cette fois, c’est Le Cannet qui s’y pose après son grand coup en Loire-Atlantique. Une victoire nette et costaude à Nantes (0-3), sous la protection d’une Marra Franco tous azimuts (22 points dont 4 contres) ! Le Cannet s’empare donc de la deuxième place et Béziers prend même la 3e après sa victoire logique sur Terville Florange (3-1). 

Derrière, Cannes s’impose à Evreux (2-3) au terme d’un match absolument spectaculaire, avec pas moins de 45 contres au total, dont 8 pour la jeune Française, Juliette Fidon ! En tout cas, les Ebroïciennes ont bien fait de grappiller un point car Quimper entend toujours sauver sa peau en LAF et met clairement la pression sur les deux de devant : Evreux donc et Vandoeuvre Nancy. Des Lorraines qui ont été domptées en à peine plus d’une heure par Saint-Raphaël (3-0). Face à des Mariannes diminuées par les absences de Catry, A. Dascalu et Diemkoudré, les Bretonnes engrangent en effet trois points précieux (3-1), avant un Vandoeuvre/Quimper sans doute décisif pour le maintien.

 

 

LBM (20e journée)

Ce fut un joli vendredi soir sur la terre pour Tourcoing. Dans une salle archi bondée (2 800 personnes, record LBM), exaltée et ardente, le TLM a pulvérisé son plus coriace challenger, Rennes (3-0) et s’est envolé d’un coup tout en haut dans le ciel, en Ligue AM ! Une réussite magnifique pour Igor Juricic et ses joueurs qui retrouveront donc l’élite après deux saisons passées en Ligue BM. Pour Rennes, finaliste malheureux l’an passé, il faudra donc encore batailler en Play-Offs. Et ce ne sera pas simple. Nancy, facile vainqueur de Strasbourg (3-0), lui est même passé devant. Si pour le titre, c’est décanté, derrière ça l’est en partie également, puisque l’on connaît sept des huit participants aux Play-Offs. Pour Lyon, battu à domicile par Orange (1-3), il ne manque plus qu’un set pour être sûr d’en être. Il faudrait donc un miracle pour que Saint-Quentin, vainqueur ce week-end du Plessis-Robinson (3-1), lui chipe le sésame. En revanche, pour la descente, le suspense demeure. Saint-Quentin, mais plus encore Martigues, battu chez lui par Cambrai (1-3), restent en effet toujours sous la menace d’un retour alsacien.