Billetterie

Retour sur les matchs du week-end

le 27/02/2017
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Paris lâche prise

 

Battu à domicile par Nantes Rezé, Paris décroche du trio de tête. En LAF, c’est Béziers qui abandonne un point à la maison, tandis qu’en Ligue BM, Tourcoing réussit la perf du week-end en Lorraine et reste en pole.

 

 

LAM (18e journée)

Alors que l’on pensait Toulouse capable de venir titiller le nouveau leader montpelliérain, voire l’AS Cannes, à la maison, secouer un peu le TVB, on se disait que Paris, à domicile face à Nantes Rezé, ferait l’affaire proprement. Et bien, dans l’histoire de cette 18e journée, c’est le champion qui s’est retrouvé déplumé ! Montpellier a contenu comme il a fallu Van Den Dries, arrachant de haute lutte le deuxième set, pour finalement s’offrir un succès en trois manches (3-0). Tours, lui, l’a emporté sans ciller sur la Côte d’Azur face à Cannes (0-3). Mais Paris, en revanche, n’a pu gratter qu’un point (2-3). Après avoir laissé passer quatre balles de match dans le tie-break, le champion en titre a été renvoyé dans son camp par un contre nantais phénoménal (21 points), symbolisé par le match hallucinant de son central hollandais, Jasper Diefenbach (20 points dont 11 contres !).

Le Paris Volley décramponne donc un peu, d’autant que Chaumont reste à hauteur du leader héraultais après un succès pas si simple face à Narbonne (3-0). Heureusement pour la bande à Dorian Rougeyron, la menace derrière est à peine précise. Vainqueur à Sète en cinq manches (2-3), Ajaccio revient doucement, tandis que Poitiers, privé de trois joueurs majeurs (Abdel Aziz, Tervaportti et Bjelica) s’égare à la maison (0-3) et laisse son adversaire du soir, Nice, recoller dans le sillage d’un Gojko Cuk bien présent au filet (6 contres).

 

LAF (18e journée)

Mulhouse y va tout droit. A quatre journées de la fin, l’ASPTT conserve son pécule de cinq points sur un seul poursuivant désormais, Nantes. Tranquille vainqueur de Terville Florange (3-0), Mulhouse aperçoit désormais les Nantaises esseulées dans le rétro, lesquelles ont disposé aisément de Venelles (3-0), derrière un premier set disputé. Béziers, en revanche, a lâché un point à la maison (3-2), après avoir été mené deux sets à un par Evreux. Ce qui est toujours fâcheux à ce moment de la saison. Et Le Cannet n’est plus très loin désormais ! Victorieuses à Vandoeuvre Nancy (1-3), dans l’écume de leur attaquante brésilienne, Ivna Marra Franco, auteure d’un match irréel (31 points et deux attaques manquées seulement en 27 tentatives !), les filles de Carlo Parisi reviennent à deux longueurs seulement de l’ex leader de LAF. Le RC Cannes, lui, s’installe solidement à la 5e place, grâce à un succès maîtrisé à Quimper (1-3), tandis que Paris Saint-Cloud a laissé passer sa chance à Saint-Raphaël, lâchant la partie au tie-break (3-2), alors que les Mariannes menaient deux manches à rien.

 

LBM (18e journée)

Tourcoing a les crocs. A Nancy, le leader était en danger, mais les Nordistes ont parfaitement inversé le cours des choses après la perte du premier set, pour s’offrir un succès capital face à un concurrent direct aux places d’honneur (1-3). Nancy n’a peut-être pas encore abandonné tout espoir de première place régulière, mais l’horizon s’éloigne un peu désormais. Pour Rennes, en revanche, il est toujours en vue. Beaux vainqueurs à Saint-Nazaire (1-3), malgré les 32 points de Lionel Coloras, les Bretons demeurent à un point de Tourcoing mais avec un match en moins ! Derrière, Cambrai a quasiment verrouillé une place dans le quatuor de tête grâce à une grande bataille remportée en terre lyonnaise (2-3). Enfin Martigues, porté par les 27 points d’Iban Perez, a décroché à Saint-Quentin (2-3) un succès «importantissime» dans la course au maintien. Le match Strasbourg/Orange programmé demain soir clôturera cette 18e journée.