Retour sur les matchs du week-end

le 09/01/2017
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Montpellier y est bien !

 

Vainqueur du choc de la journée face à Tours, Montpellier confirme avec éclat qu’il est à sa place dans le haut de la LAM. Paris, lui, se replace bien. En LAF, Béziers caracole toujours. En LBM, la lutte semble désormais réduite aux trois «gros», Nancy, Rennes et Tourcoing.

 

 

LAM (11e journée)

Chaumont n’abandonne pas un pouce de terrain. Face à Nice, malgré un premier set perdu, les hommes de Silvano Prandi ont engrangé un dixième succès de rang en championnat, dans la foulée d’un Wounembaina efficace (19 pts, dont 4 contres). La série dure depuis deux mois et demi maintenant et il faudra être sacrément costaud pour faire tomber le CVB52. Derrière, forcément, on s’accroche, on s’écharpe et on lâche ici ou là un point. Montpellier/Tours, l’affiche du week-end, est allée au bout des cinq manches (3-2). Tours ne fut pas loin d’éviter cela et de clore l’affaire en quatre sets, mais Montpellier, avisé dans les rotations, a su rester maître chez lui et se pose clairement en challenger sérieux. Paris, malgré un match moyen face à Ajaccio (3-1), est dans le coup aussi. Cinq succès de suite en LAM et les «petons» sur le podium, grâce notamment à Kreek et Baranek, précieux sur les points chauds. De son côté, Poitiers, qui restait sur trois revers de suite, a assommé Narbonne (3-0), qui termine la phase aller sans succès. Toulouse, avec un Van Den Dries efficace (21 pts à 68% d'efficacité à l'attaque), a dominé Nantes Rezé qui coule des jours tristes en championnat depuis des semaines. Sept défaites consécutives et plus un set gagné depuis le 2 décembre pour les Nantais ! Enfin hier, Sète, trop inconstant dans le jeu, a subi chez lui la loi de Cannes (1-3). Un succès qui permet aux Cannois de revenir en bout de Top 8.

 

 

LAF (11e journée)

Les Anges de l’Hérault demeurent imperturbables. Même face aux Mariannes de Paris St-Cloud, capables de coups de chaud à l’extérieur, le leader Béziers a plié l’affaire en trois sets (3-0), porté encore et toujours par les assauts avisés et frénétiques de sa môme, Isabelle Haak (25 pts). Derrière, seul Mulhouse s’accroche. Face au Cannet, qui restait sur quatre victoires consécutives au palais des sports alsacien, l’ASPTT a fait preuve d’une belle capacité de réaction après deux premiers sets délicats. La défense a toujours tenu et Santana (22 pts) a fait le break décisif au service dans le 4e set (3-1). Sur le podium, c’est Nantes désormais qui s’installe. Au meilleur moment, le soir même où la troupe de Sylvain Quinquis bat le champion de France en titre, Saint-Raphaël (3-1) et surtout le record d’affluence en LNV, avec 4356 spectateurs !

Derrière, c’est un peu moins paillettes et cotillons, même si le RC Cannes a fait le métier sérieusement face à Terville Florange (0-3). Venelles a pris trois points précieux à Evreux (1-3), pour qui ce n’est pas simple de faire sans Juliette Fidon à l’attaque. Enfin, Vandoeuvre Nancy revient pleinement dans la lutte pour le maintien, après une victoire précieuse à Quimper (1-3).

 

 

 

LBM (11e journée)

Les trois gros bras, Nancy, Rennes et Tourcoing, ont gagné sans grande frayeur. A domicile, Nancy et Tourcoing ont certes laissé un set au Plessis Robinson et à Cambrai (3-1), mais Rennes a tout pris à Saint-Quentin (0-3) ! Il semble bien désormais que derrière ce trio se dispute un deuxième championnat. Saint-Nazaire, facile vainqueur de Strasbourg (3-0), finit joliment la phase aller à l’équilibre, tandis qu’Orange, derrière le gros match de son attaquant Gavrilovic (26 pts à 71%), décroche à Martigues son premier succès à l’extérieur (1-3).