Billetterie

Retour sur les matchs du week-end

le 07/11/2016
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Montpellier et Béziers à la fête

 

En LAM, Montpellier a relevé le défi poitevin et demeure leader, tandis que Paris, battu à Sète, empile un deuxième revers consécutif. Chez les femmes, Béziers a montré une belle personnalité à Nantes, alors que le champion, Saint-Raphaël, a enfin gagné.

 

 

LAM (3e journée)

Ce succès n’a sans doute pas  la saveur d’un titre de champion, mais Sète aura goûté avec délice sa première joie 2016 (3-2), face au champion en titre, Paris, son briseur de rêves du printemps dernier. Une victoire, dans les pas d’un Marien Moreau féroce (27 pts), qui aura aussi mis en lumière l’inconstance parisienne actuelle. Rien n’est donc  simple pour les ténors en ce début de saison. Tours l’a constaté, lui aussi, face à Nantes Rezé (3-2). Chahuté, secoué, mené deux sets à rien, le TVB s’est révolté, a sauvé deux balles de match et arraché deux points qui pourraient bien l’installer pleinement, enfin, dans le combat. «C’est un match qui va faire l’équipe», indiquait d’ailleurs le passeur tourangeau, Guillermo Hernan au quotidien La Nouvelle République, à la sortie d’une lutte homérique, marquée notamment par les 30 points du Brésilien, Levi Cabral.

En revanche, tout paraît plus simple en ce début de saison pour les ébouriffants montpelliérains. On les voyait en grand danger à Poitiers, mais ils surent tenir et gagner les points clés, pour s’imposer en quatre manches (1-3) avec 22 points de leur pointu première classe, Jean Patry. Leader de LAM, Montpellier engrange de la confiance, tout comme Ajaccio, beau vainqueur du joli duel qui l’opposait aux Spacer’s de Toulouse (3-1), avec 51 points du tandem offensif Simovski-Mijailovic ! Cannes, en revanche, n’a pas confirmé sa «perf» à Paris de la semaine passée et s’est fait étriller à la maison (0-3) par un collectif chaumontais, auteur de 14 contres, qui monte gentiment en puissance. Enfin, dans le bas du classement, Nice, à domicile, a tenu son fief sans trop de mal face à Narbonne (3-0).

 

LAF (3e journée)

Sûrement qu’elles ont un peu de graine de démones en elles les Angels de Béziers ! A Nantes, à 2 sets 0, derrière une deuxième manche apathique, où le block-défense nantais régnait en maître, elles ne planaient pourtant pas bien haut. Mais il y eut la pause, une remobilisation et alors, Béziers, à nouveau, a décollé (2-3) ! Si cette équipe ajoute au talent naissant des Haak, Cazaute et autres, un caractère d’airain, elle va devenir difficile à jouer assurément. Derrière le leader héraultais, les supposés «gros», tant il est difficile de hiérarchiser ce championnat, se sont replacés. Mulhouse n’a guère tremblé en Lorraine (0-3), Le Cannet a prestement disposé d’Evreux (3-0), le champion, Saint-Raphaël, a accroché sans mal son premier succès LAF de la saison face au promu quimpérois (3-0) et les Mariannes du Stade Français Paris Saint Cloud ont fait dans le propre également devant Terville Florange (3-0). Reste au RC Cannes à suivre le bon sillon, demain, à Venelles. Mais ce sera sûrement moins simple.

 

LBM (3e journée)

Tourcoing s’est affiché tout l’été et il a confirmé au Plessis-Robinson samedi dernier qu’il avait bien l’intention de se montrer cette année ! Vainqueurs autoritaires en banlieue parisienne (0-3), les Tourquennois ont allié sérieux et efficacité (66% en attaque) et les voilà déjà dans la roue du leader rennais. Un leader, qui a dû batailler un peu plus pour mettre au pas l’invaincu lyonnais jusqu’ici, mais qui termina tout de même l’ouvrage sans concéder un set (3-0). Ce week-end fut aussi fastueux pour les trois promus. A domicile, Saint-Nazaire a fait tomber sans ménagement Saint-Quentin pour la première fois de la saison (3-0), tandis qu’Orange n’en laissait guère plus au recalé 2016 de la Ligue AM, Nancy (3-1). Enfin, pour la troisième fois en trois matchs, Strasbourg a poussé le suspens au bout du bout des cinq sets. Mais cette fois, ce fut pour le plaisir d’un premier succès en Ligue BM (3-2), face à des Martégaux, qui s’en retournent avec un point, le premier pour eux cette saison. Maigre consolation…