Billetterie

Retour sur les matchs du week-end

le 24/10/2016
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Des têtes tombent d’entrée !

 

Sète, finaliste LAM 2016 et Saint-Raphaël, champion LAF en titre, ont chuté dès la première journée, à domicile. Paris et Tours, eux, ont fait le travail proprement, tout comme Rennes, en Ligue BM.

 

LAM (1re journée)

Le nouveau coach sétois, Fabien Dugrip, sait bien qu’il n’est jamais simple d’écrire la première ligne d’une nouvelle histoire. A fortiori quand vous prenez d’emblée le voisin héraultais, Montpellier, dans le râble, pour un derby toujours piquant. Résultat les jeunes loups du MVUC se sont fait un joli tatouage au Barrou, s’offrant le scalp du finaliste 2016 (2-3), sur un tie-break orchestré par le jeune et prometteur central du sérail, Daryl Bultor ! A Nice, Paris, le galonné de l’an 2016, a eu moins de tracas. Trois petits sets, à peine plus d’une heure sur les lattes, 11 contres et retour victorieux à la maison (0-3) ! Tours aussi a vite fait le… tour de la question chaumontaise (3-0). Pourtant l’adversaire est a priori calibré, mais David Konecny (18 pts), Quentin Jouffroy (6 contres) et Hubert Henno, solide sur ses pattes défensives, ont joliment fait le métier. Poitiers, lui, peut se dire que l’audace est souvent bonne fortune. De Cannes, les Poitevins ramènent un beau succès (1-3), dans les pas fracassants du passeur reconverti attaquant, Nimir Abdel Aziz (26 pts à 61%). En Corse, Ajaccio n’a pas coupé son élan après sa victoire en Supercoupe, et a écarté en quatre manches la menace nantaise (3-1) sous les assauts de Jovica Simovski (24 pts). Enfin, hier, en clôture de cette première journée, Toulouse, bien porté par son nouvel attaquant belge, Bram Van Den Dries (17 pts à 64%), s’est aisément imposé à Narbonne (0-3).

 

LAF (1re journée)

En Supercoupe, «Saint-Raph» avait proprement torpillé le RC Cannes. Cette fois la messe fut bien différente. D’abord, il y eut un match, un vrai. Et c’est Cannes qui l’arracha au tie-break (2-3), malgré les absences de deux joueuses majeures, la passeuse Tanja Grbic et l’attaquante Sanja Bursac. Une victoire qui a du caractère pour les filles de Laurent Tillie, bien lancées dans la saison. Mais le champion sortant ne fut pas la seule forte tête à souffrir. Face au promu Evreux, le SF Paris Saint-Cloud, a joué sur courant alternatif pour s’en sortir finalement en cinq manches (3-2). A Venelles, en revanche, Béziers n’a pas fait de détail : 0-3 et un match monumental de la jeune prodige suédoise de 17 ans, Isabelle Haak (26 pts à 63%), qui devrait ravager plus d’une terre cette saison ! A domicile, Le Cannet a maîtrisé le revenant breton en LAF, Quimper (3-1), après la perte du premier set. Et cette journée inaugurale était décidément une fête suédoise puisque l’attaquante cannetane, Alexandra Lazic a, elle aussi, fait tomber la foudre (28 pts) ! Dans le derby du Grand Est, Vandoeuvre Nancy a tenu en respect son voisin Terville Florange (3-0). Enfin, Nantes, après s’être fait remonter de 2 sets 0 à 2-2, est parvenu à dompter Mulhouse au tie-break (3-2), grâce notamment à une présence défensive au filet colossale. Les Nantaises terminent ainsi la rencontre avec 18 contres gagnants au total !

 

LBM (1re journée)

Pendant que Tourcoing, exempt de ce premier tour, regardait ses adversaires s’écharper, Rennes ne s’est pas donné trop de mal pour s’imposer collectivement et sans frayeur (3-0) face à Cambrai. Le Plessis-Robinson a lui aussi bien lancé sa saison en s’offrant un joli succès au dépend de Martigues (3-1). En revanche, les deux promus de la division, Saint-Nazaire et Strasbourg ont chuté à domicile, respectivement face à Nancy (1-3) et Lyon (2-3). Mais l’un comme l’autre peuvent se nourrir de bonnes choses, malgré la défaite. Pour les Alsaciens, il faudra sans doute grappiller quelques points de plus au contre à l’avenir. Et pour les Nazairiens, en lâcher peut-être un peu moins au service (18 fautes directes). Le dernier match de cette journée, Saint-Quentin contre Orange, se jouera quant à lui le 1ère novembre.