Billetterie

PRESENTATION DES PLAY-OFFS : 1/4 DE FINALE ALLER

le 06/04/2016
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Vainqueur d’Ajaccio pour finir, Sète a tenu et mérité son rang de n°1 de la saison régulière LAM. Il croisera Poitiers au premier tour des Play-Offs. En LAF, tous les duels s’annoncent chauds. Enfin, Rennes, en LBM, fait figure de grand favori.

 

LAM

Hier, Sète a parfaitement fini le travail face à Ajaccio (3-0), mais surtout, il a fait bouger les lignes du volley français et écrit une bien belle page de son histoire. Pour la première fois en 38 ans de présence en Ligue AM, l’Arago est sacré roi de la saison régulière ! Et si cela ne présage rien de la suite des évènements, la performance est notable et va sans aucun doute insuffler un petit rab d’envie aux Sétois, à l’heure de croiser la route de Poitiers, devant les caméras de l’Equipe 21. Un duel qui s’annonce sublime, car Poitiers, flanqué de sa doublette offensive, Poey-Bartman, est devenu un promu redoutable et son duel avec le tandem Moreau-T.Rossard promet de grandioses envolées !

Derrière, Tours, bien que battu à Chaumont pour finir (3-2), a mis les deux sets nécessaires dans le cabas pour conserver sa deuxième place. Mais le quadruple champion de France en titre devra faire montre de vigilance d’entrée de Play-Offs car sur sa route, se dresse Nantes Rezé et son attaquant tout terrain, Jan Hadrava. Une équipe nantaise qui a dominé deux fois cette saison le TVB…

Le duel suivant, Chaumont - Paris est tout aussi savoureux. Chaumont est ambitieux et propose un jeu propre. Sa rotation est intéressante et permet à Silvano Prandi de pianoter judicieusement. En face, Paris, vainqueur de Nantes Rezé au tie-break pour clore l’exercice régulier (3-2), a parfois fait preuve d’inconstance collective, mais le talent individuel est bien là. Et si tous vont dans le même sens, Paris peut faire très mal en Play-Offs. En tout cas, avec ce choc dans la même partie de tableau que le TVB, il n’y aura pas de Tours – Paris en finale cette saison comme ce fut le cas lors des trois derniers championnats !

Enfin, le dernier quart est également plein de sève, entre deux équipes dont le jeu s’est sacrément bonifié tout au long de la saison. Ajaccio a déjà récolté la Coupe de France, mais les Corses veulent un peu de rab encore. Toulouse, vainqueur sans bavure ni états d’âme à Lyon (0-3), relégué sur ce coup en Ligue BM, allie l’enthousiasme, l’insouciance et une vraie discipline de jeu aussi. Un cocktail qui marche pour des Spacer’s qui ne craignent plus grand monde aujourd’hui.

 

LAF

Nul doute que le RC Cannes va prendre mille précautions pour ce rendez-vous. Dominatrices lors de la deuxième partie de la saison, les Cannoises occupent logiquement la pole, mais voilà, Nantes se dresse sur leur chemin. Et ce n’est pas forcément une bonne nouvelle. Lors des deux dernières saisons, les Nantaises ont en effet battu les Cannoises deux fois en Loire-Atlantique ! De toute façon, pour le quatuor qui a dominé la LAF, la méfiance sera de mise. Béziers, beau 2e de l’exercice régulier, va en effet croiser la route de Saint-Raphaël. Des Raphaëloises  qui ont scalpé au moins une fois cette saison trois des quatre premiers et qui ont même dominé Béziers à deux reprises !

Pour les Mariannes parisiennes, rien n’est acquis non plus. Même si l’équipe semble avoir retrouvé l’efficacité et un bel équilibre de jeu sur le dernier mois, Le Cannet, son adversaire en quart de finale, a fini la saison en trombe sur huit victoires de rang ! Et après avoir envisagé le pire, la relégation, il déboule en Play-Offs sans pression, avec déjà un trophée (la Supercoupe) en poche. Enfin, entre Mulhouse et Venelles, le vécu est côté alsacien, les résultats aussi, avec deux succès 3-0 cette saison. Mais désormais, ce sont les Play-Offs. L’ordinaire est terminé et les ReBelles sont prêtes à monter à l’assaut. 

 

LBM

Rennes entame ces Play-Offs avec l’étiquette de grand favori. Les Rennais n’ont perdu que trois matchs en saison régulière et ils n’ont concédé qu’un set en trois confrontations face à Asnières leur adversaire en quart de finale. Pour Nice, les pronostics sont également favorables, même si Saint-Quentin, à domicile notamment, peut parfois faire tomber la foudre du bras de son expérimenté pointu tchèque naturalisé français, 2e marqueur LBM, Jaromir Kolacny. Pour Le Plessis-Robinson, opposé à Tourcoing, la solution est dans le même pot. Si le meilleur marqueur du championnat, Stéphane Alpha, parvient à s’exprimer pleinement, il y aura bataille. Enfin, l’opposition entre Martigues et Cambrai s’annonce très indécise. Lors de la première phase de la saison régulière, chacun a en effet gagné sur le territoire de l’autre !