Billetterie

Nice

le 01/10/2015
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Finaliste malheureux de LBM les deux dernières saisons, Nice demeure un candidat à la montée et ne veut lâcher aucun point cette année.

 

Bien sûr, la réalité mathématique est incontestable : cette saison en LBM, le point ne vaudra pas plus cher que l’an passé et pas moins que la saison prochaine. Pourtant, à Nice, on en parle comme d’une conquête, on l’évoque sabre au clair, comme s’il allait rapporter un peu plus qu’avant. Son coach, Mladen Kasic a fait ses propres calculs et la formule du championnat le rend terriblement gourmand. Avec une accession en Play-Offs pour tous, la bataille se résume à la première ligne, à la pole et donc à un appétit jamais rassasié sur tous les points à jouer ! «Même si pas mal de monde a critiqué la formule de ce championnat, moi, en tant qu’entraîneur, je trouve cela plus intéressant qu’avant ! Avec cette deuxième phase «extra match», il faut tout faire pour y arriver le mieux placé possible et mon objectif c’est de gagner le maximum de matchs 3-0 à la maison, pour décrocher l’avantage du terrain le plus souvent pour l’extra match», raconte le coach croate des Niçois.

Nice entend donc se faire respecter sur son sol et il n’y aura aucun état d’âme. «Maintenant, ce sont les sets, les points qui vont compter !», enchaîne le coach, exalté visiblement par le défi d’en concéder le moins possible à la salle Giamarchi-Palmeira pour s’assurer une position de force en deuxième partie de saison. «En plus, en jouant les équipes au moins trois fois avant les Play-Offs, on va tous très bien se connaître et ça va rendre la bataille un peu plus tactique qu’avant.»

Nice est donc déjà dedans et la défaite en finale l’an passé a vite été oubliée. Surtout que les Azuréens étaient allégrement passés à côté de l’événement, totalement dominés par Nancy (3-0). «L’année dernière, on a joué pendant cinq mois sans pointu (Srdjan Ristic s’était rompu le ligament croisé du genou) ! Arriver jusqu’en finale, c’était déjà fantastique. Nancy a fait un gros match, il n’y a donc aucun regret», assure le coach.

Cette saison Nice revient donc tout frais et toujours en candidat à la montée. Le recrutement made in LBM est costaud avec les arrivées du meilleur libéro du championnat 2014-2015, Jelle Ribbens (1,83 m, 23 ans) et du meilleur central, Nemanja Cubrilo (2,06 m, 25 ans). Un secteur que Nice a doublement renforcé avec l’arrivée également de  Mirko Radevic (2,02 m, 28 ans). En réception-atttaque, les quatre nouveaux, Niklas Seppänen (1,93 m, 22 ans), Alexis Gras (1,91 m, 22 ans), Jérôme Clere (1,95 m, 25 ans) et Florian Beclin (1,93 m, 28 ans) sont largement en mesure de faire le travail. Bref, Nice a fait dans le solide et son coach a eu ce qu’il voulait. «J’ai mis les noms sur le papier et le président m’a fait signer tous les joueurs que je voulais !», s’enthousiasme le technicien niçois, qui demeure prudent cependant, n’évoquant qu’à mots couverts la montée en Ligue A Masculine, même si l’objectif ressemble à ça. «On a une équipe très compétitive, disciplinée et qui travaille bien», résume-t-il, pour ne pas en dire plus...