Billetterie

Istres

le 10/09/2015
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Istres a largement revu ses plans pour la prochaine saison et son coach ne cache pas son désir de venir titiller le Top 5



Il n’a pas tergiversé. Sitôt éliminé par Cannes au premier tour des play-offs, le coach istréen, Jean-Pierre Staelens a remis l’ouvrage sur le métier illico. Résultat, un recrutement massif (8 recrues) en un temps express ! «On est un peu obligé d’aller vite. Les restrictions budgétaires nous obligent à chercher en dehors du marché européen et il faut un certain temps pour obtenir les visas», explique l’homme de banc des Provençales.

Mais toutes ces contingences n’ont pas lézardé son ambition loin de là. Cette saison, Istres prend l’accent sud-américain, avec les arrivées de deux Colombiennes, la Centrale Yuranny Romana Perea (1,87 m, 25 ans) et la pointue Yessica Angulo Jaramillo (1,87 m, 27 ans) «toutes deux explosives et très présentes vocalement», explique le coach et d’une Brésilienne d’expérience au poste de libéro, Evelyn Delogu (1,73 m, 34 ans), ex Stuggart, que le technicien hollandais connaît bien pour l’avoir croisée en Allemagne. «Pour moi, c’était la meilleure libéro du championnat. Je suis très heureux de l’avoir récupérée et c’est déjà un peu la «maman» dans l’équipe», raconte Staelens, qui n’a pas hésité à la faire venir malgré un genou touché il y a deux ans et une densité musculaire encore à retrouver.

En fait, la transition la plus délicate était la succession de l’emblématique passeuse serbe, Ivana Vasin. C’est la jeune Française, Tiphaine Sevin (1,76 m, 22 ans), ex Terville-Florange, qui va s’y coller, mais elle a déjà, selon son coach, la bonne attitude. «Elle est venue pour tenir le poste pas pour remplacer Ivana.»

En fait Staelens a habilement instillé à tous les postes ou presque une farouche concurrence entre de jeunes Françaises désireuses de percer et des étrangères plus chevronnées qui doivent pousser les "jeunettes" vers l’excellence. Ainsi, en réception, a-t-il mis la Néerlandaise Bianca Gommans (1,83 m, 27 ans), sœur du joueur de l’AS Cannes Ewoud Gommans, dans les genouillères de la prometteuse Odette N’Doye (1,78 m, 23 ans). Et visiblement, cet assemblage lui plaît bien ! «Je mets ma tête sur la table : je veux la 5e place ! Ici, j’ai quelque chose à construire», clame le coach des Provençales, déjà fin prêt à batailler.