Billetterie

Ligue AM: Le bilan chiffré de la saison

le 18/05/2015
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

La saison de Ligue AM ayant récemment rendu son verdict, avec le sacre de Tours aux dépens du Paris Volley, l’heure est venue de dresser un bilan chiffré de cet exercice 2014-15.
 

6. Comme le nombre de titres de champion de France décrochés par Tours, crédité d’un quatrième sacre consécutif après sa victoire en finale face au Paris Volley (2004, 2010, 2012, 2013, 2014 et 2015).
 

8. Comme le nombre de points compilés par Tourcoing sur les 26 journées, alors que les Tourquennois n’ont connu la victoire qu’à deux reprises (24 défaites). Un bilan comptable peu ragoûtant qui a valu au TLM de terminer lanterne rouge et donc d’être relégué à l’échelon inférieur.

11. Comme le nombre de succès de suite décrochés par l’AS Cannes en saison régulière (entre la 1ère et la 11e journée). Chaumont avait mis fin à la bonne passe cannoise à la mi-décembre à la salle Jean-Masson (3-0).
 

23. Comme le nombre de points totalisés par les mal classés Nantes-Rezé et Narbonne sur l’ensemble de la saison régulière. Un meilleur set-average aura finalement permis aux Nantais d’éviter la relégation. Au grand dam des Centurions, amenés à évoluer dans l’antichambre de l’élite la saison prochaine.
 

30 et 32. Comme le nombre de points respectivement inscrits par Nikola Gjorgiev et David Konecny, les deux pointus du PV et du TVB, lors de la finale à la Halle Carpentier. Le premier nommé avait achevé la rencontre avec 57% de réussite en attaque (à 26 sur 46), contre 60% (à 26 sur 43) pour l’emblématique attaquant de pointe tourangeau.
 

61. Comme le nombre d’aces enregistrés par Vladimir Nikolov, l’emblématique pointu bulgare de l’Asul, qui termine sur le trône du classement des meilleurs serveurs de l’élite devant le Parisien Ardo Kreek (53 aces).
 

55. Comme le nombre de points totalisés par l’AS Cannes et le Paris Volley lors de la saison régulière. A l’arrivée, la formation azuréenne a achevé l’exercice régulier dans le fauteuil de leader du fait d’un plus grand nombre de matches gagnés (20 contre 19 pour le PV).
 

105. Comme le nombre de blocs compilés par le Tourangeau David Smith, qui termine en tête du classement des contreurs devant Franck Lafitte, le central du Mavuc et international français (95 contres).
 

742. Comme le nombre de points inscrits par Nikola Gjorgiev, le pointu macédonien du Paris Volley, cette saison (play-offs compris). A l’issue de la saison régulière, l’artilleur du club de la capitale comptait 608 points dans sa besace. Un bilan comptable qui lui avait valu de revêtir la tunique de MVP juste avant le début des play-offs.