Billetterie

Paes : « On est revenu de l’enfer »

le 09/05/2015
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Mauricio Paes, l’entraîneur du TVB, savoure le nouveau titre décroché par son équipe au terme d’une finale superbe face à Paris (2-3).

 

Mauricio, encore un titre pour le TVB. Où s’arrêtera votre équipe ?

J’espère qu’on ne s’arrêtera jamais. Ce match est à l’image de notre saison. On est revenu de l’enfer. Paris nous dominait, on a réussi à tenir, et on a fini par gagner. Je tenais beaucoup à cette victoire, pour les joueurs qui vont nous quitter. Je suis extrêmement content et fier d’eux.

 

C’est plus beau de gagner un titre de cette façon ?

Forcément, quand tu gagnes comme ça, c’est magique. Mais on n’a pas fait exprès (rires). J’avais imaginé tous les scénarios, et en particulier celui-là. C’était difficile, émotionnellement, de tenir le choc. On a vu des fautes, que ce soit chez nous ou chez eux, qu’on ne voit pas d’habitude. Les deux équipes avaient du mal à conclure. Petit-à-petit, avec beaucoup d’engagement, on est revenu. Dans le troisième set, il n’y a pas de match. Dans le quatrième, on a vu une belle bagarre, comme dans le deuxième. Et dans le cinquième, je pense qu’il y a eu une telle déception pour les joueurs de Paris qu’on a su faire la différence.

 

Qu’est-ce qui fait le succès de votre équipe ?

Il n’y a pas de hasard à ce niveau-là. C’est le travail, ce sont les petits détails, des heures de vidéo, des heures de travail technique… On a vu que Paris, s’ils en sont arrivés à ce niveau-là, c’est qu’ils ont un staff technique de grande qualité. C’est fondamental à ce niveau-là. Travail, travail, travail…

 

Vous avez communié avec votre public à la fin du match…

C’est un grand public. Ils sont fiers de nous, ils sont derrière nous. J’ai pris conscience de ça lorsqu’on avait perdu une demi-finale de Coupe de France contre Rennes (en 2012, ndlr). J’ai vu le désarroi dans les yeux de nos supporters. J’ai compris ce que c’était pour eux le volley.