Billetterie

Paes: «On savait que la saison allait être longue»

le 22/04/2015
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Après un quart de finale maîtrisé face à Sète, Tours et Mauricio Paes se projettent vers une demi-finale explosive contre l’AS Cannes, la meilleure équipe de la saison régulière.
 

Mauricio, Tours est bien au rendez-vous des demi-finales, après une saison compliquée. Est-ce que vous avez douté à un moment de la saison ?

Non, je ne crois pas. On savait qu’il y avait des choses à régler, des choses à mettre en place. Après, comme tout entraîneur, on se pose des questions, on a envie de faire mieux. On a envie d’apporter des solutions aux joueurs, de leur faire prendre confiance, de les soutenir. Mais on savait que la saison allait être longue. Depuis un moment, on est dans une période un peu plus favorable.
 

Le quart de finale contre Sète (3-1, 3-0) s’est parfaitement déroulé ?

Je pense qu’il y a eu un esprit de solidarité et d’engagement assez exceptionnel. Que ce soit le match chez nous, ou le match là-bas. En fin de compte, le résultat finit toujours par être en relation directe avec le travail que tu produis toute l’année. Et comme l’équipe travaillait bien, même quand elle n’avait pas de bons résultats, au bout d’un moment l’investissement personnel finit par payer. On présente une qualité de jeu un peu plus à la hauteur de nos ambitions.
 

Le match retour au Barrou était-il l’un des meilleurs matches de votre saison ?

C’était un match solide, parce que Sète a su mettre en place un système qui nous a beaucoup déstabilisés au troisième set. On a montré beaucoup de lucidité, de sérénité, on a su laisser passer l’orage.
 

David Konecny a été très bon dans ce match (24 points, 69% de réussite en attaque). Il est en très grande forme ?
Tout le groupe est dans une bonne forme. On l’a vu en Coupe de France (remportée face à Beauvais, ndlr), et lors de nos derniers matches. L’équipe joue plus sur la force collective que sur la force individuelle. De temps en temps, les gens parlent d’un joueur ou d’un autre. Je préfère m’attarder sur la prestation de l’ensemble du groupe, qui a été intéressante.
 

Ce week-end vous affrontez Cannes, le n°1 de la saison régulière…

Cannes, avec Pierre Pujol aux commandes, fait une excellente saison. C’est une équipe qui a des qualités offensives et des qualités au contre assez exceptionnelles. Nous avons intérêt à être vraiment à la hauteur pour pouvoir gagner, sinon ça va être compliqué.
 

Pourtant, vu la dynamique de votre équipe, et son expérience, on serait tenté de dire que Tours n’est pas très loin d’être favori...

Je ne crois pas. C’est quand même le premier contre le quatrième. Le volley qu’ils ont produit cette année était d’une qualité exceptionnelle. Après, les play-offs, c’est le moment où tout le monde doit tout donner. Je pense qu’ils ont un léger avantage. Ils ont des qualités différentes des nôtres. Ça risque d’être un match de très haut niveau. Et après, ce sera du classique. Le service et la réception vont être fondamentaux pour qu’une équipe puisse avoir la sérénité pour affronter les événements. Sans ces fondamentaux-là, c’est très compliqué d’espérer quelques chose. Je trouve que Cannes est en forme, je trouve que mon équipe est en forme. Ça va être compliqué, mais ça ne peut pas être autrement à ce niveau-là de la compétition.


Pour acheter dès aujourd’hui vos places pour les Finales qui se dérouleront le 9 mai à la Halle Carpentier (Paris 13) cliquez ici