Billetterie

Elles repartent au combat

le 09/04/2015
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

A l’instar de la Ligue AM et de la Ligue BM, les huit meilleures équipes de Ligue AF débutent les play-offs ce week-end.
 

Vendredi à 20h

Cannes (1er) - Istres (8e)

Bien qu’il n’ait pas réussi le sans-faute cette saison en Ligue AF, le RC Cannes, emmené par l’indémodable Yan Fang, n’en a pas moins survolé le championnat (21 victoires, 1 défaite). Et c’est avec une nouvelle étiquette de favori qu’il abordera ces play-offs, et d'abord ce quart de finale face à Istres, pas épargné par le champion de France (3-0, 0-3) et crédité de 43 points de moins que son adversaire lors de l’exercice régulier. A noter que le championnat reste la seule possibilité de titre cette saison pour Cannes, du fait de ses éliminations en play-offs à 12 de la Ligue des champions et en finale de la Coupe de France (face au Cannet). C’est dire la motivation de Victoria Ravva et ses coéquipières. Mais l'IOPVB devrait évoluer sans pression et avoir également son mot à dire.
 

Vendredi à 20h30

Nantes (4e) - Béziers (5e)

Acte 4 ! Seule équipe à s’être payée le scalp du RC Cannes en championnat, dans le sillage de sa réceptionneuse-attaquante américaine, Ariel Turner, meilleure marqueuse du championnat, Nantes, finaliste de la dernière édition, retrouve en quarts de finale une équipe de Béziers reléguée à deux points, qu’elle a déjà affrontée à trois reprises cette saison, avec à l’arrivée deux victoires pour les Angels (en championnat 3-1, 2-3), une pour le VBN (en Coupe de France 3-2). « Ce n’est pas une équipe simple à jouer. Elles ne nous réussissent pas trop. Elles ont des attaquantes de bout de filet qui nous embêtent pas mal, on a du mal à les prendre au niveau du bloc », précise Sylvain Quinquis, l’entraîneur nantais, sur le site officiel du VBN, avant de poursuivre: « On a va jouer ces play-offs totalement libérés, on a atteint tout ce qu’on était venu chercher (une place dans le top 4). Le reste ne sera que du bonus pour les filles ».
 

Samedi à 19h30

SF Paris St-Cloud (3e) - Mulhouse (6e)

Les saisons se suivent et se ressemblent pour Mulhouse qui, comme l’an dernier, a achevé l’exercice régulier à la sixième place. Evincé dès les quarts de finale par le VBN lors de la précédente édition, l’ASPTT va tâcher de ne pas connaître pareille mésaventure. Il aura pourtant fort à faire pour arriver à déjouer les plans du Stade Français Paris St-Cloud, l’une des révélations de l’exercice régulier (3e), lui aussi revanchard après sa sortie aux portes du dernier carré il y a un an. Les débats s’annoncent équilibrés entre les deux formations, qui se sont chacune imposées sur le terrain de l’autre cette saison (0-3, 3-2). Premier round, samedi, à la salle Géo André.
 

Samedi à 20h 

Le Cannet (2e) - Venelles (7e)

Une deuxième place en saison régulière, un trophée en Coupe de France décroché au nez et à la barbe du voisin cannois et un plébiscite lors de la cérémonie des trophées LNV, avec quatre récompenses pour Riccardo Marchesi, Myriam Kloster, Elisabeth Fedele et Nicole Davis, respectivement élus meilleurs entraîneur, joueuse, réceptionneuse-attaquante et libéro... Le Cannet va bien, merci pour lui. Les Cannetanes tenteront de prolonger le plaisir en dominant Venelles (7e) en quarts de finale des play-offs. Une formation qu’elles ont battue à l’aller (3-2) mais qui leur a rendu la pareille au match retour (3-1), lors de la 22e et dernière journée de la saison régulière. « C’est une équipe qui fait des grand matches contre les équipes fortes, avec de attaquantes très intéressantes. Elle mérite le respect », a commenté le coach du Cannet. Méfiance donc.