Billetterie

C’est reparti pour un tour

le 09/04/2015
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Les choses sérieuses commencent. La saison régulière achevée, place aux play-offs de Ligue AM. Présentation des quarts de finale.
 

Vendredi à 20h
Lyon (3e) - Ajaccio (6e)

Révélation de la saison régulière, puisque monté sur la troisième marche du podium, l’Asul retrouve en play-offs une formation ajaccienne qui lui a plutôt bien réussi cette saison, avec un premier acte programmé au Palais des Sports de Gerland. « On tombe sur notre bête noire, souffle le président du GFCA, Antoine Exiga, dans les colonnes de Corse Matin. Lyon nous a dominés deux fois sur le score de 3-0 et battu aussi l’an passé à deux reprises. C’est la seule équipe, avec Tours, contre qui nous n’avons pas réussi à remporter un seul set. Il ne va pas falloir reproduire les mêmes schémas si l'on veut avoir une chance de surprendre ce collectif qui sait parfaitement lire notre jeu ».
 

Tours (4e) - Sète (5e)

C’est l’un des adversaires que le TVB aurait peut-être aimé éviter en quarts de finale. En terminant au pied du podium de la saison régulière, le champion de France sortant, Tours, a vu l’Arago se présenter sur sa route. Un adversaire coriace qui, s’il a trébuché à Grenon en Coupe de France (3-0), a remporté ses deux duels face aux Tourangeaux en saison (3-2, 0-3). Malgré ces deux victoires, Patrick Duflos, l’entraîneur de l’Arago, se montre prudent. « Entre les play-offs et la phase régulière, il y a un abîme. Déjà, le TVB est redevenu le TVB alors qu'il avait des soucis quand on l'a battu deux fois. De plus, on passe à l'élimination directe et on sait que le TVB maîtrise bien le sujet depuis des années. Donc, ce ne sera pas facile pour nous ».
 

Samedi à 18h
Paris (2e) - Toulouse (7e)

Privé de la première place, du fait d’un moins grand nombre de victoires que l’AS Cannes, Paris en découdra avec Toulouse en quarts de finale. « Toulouse est une très bonne équipe avec des jeunes joueurs qui sont en train d’exploser. C’est une équipe qui nous a battu 3-0 à la maison et pour laquelle on a énormément de respect. Ça va être compliqué, il va falloir qu’on joue notre meilleur volley », admet Dorian Rougeyron. Le premier match à Charpy sera l’occasion de retrouvailles entres Nikola Gjorgiev et Trévor Clévenot, qui se sont croisés mardi dernier à Paris, dans les locaux de L’Equipe, au moment de recevoir leurs trophées respectifs de MVP et meilleur réceptionneur-attaquant de la saison. Le premier nommé n’avait d’ailleurs pas hésité à rendre hommage au jeune espoir de 20 ans, l’un de ses « joueurs préférés en France » avec « un beau futur devant lui ».
 

Samedi à 20h
Cannes (1er) - Beauvais (8e)

Sanctionné d’un retrait de sept points pour irrégularités financières, Beauvais a hérité du dossard de huitième et dernier qualifié (sans ce retrait, le Bouc aurait fini 5e), et donc du leader cannois comme adversaire en quarts de finale. Pas une mince affaire pour Frank Depestele, désigné meilleur passeur de l’exercice en cours, et ses coéquipiers, qui par deux fois, ont chuté face aux Cannois cette saison (3-1, 2-3). Qu’importe, Giampaolo Medei croit en sa formation. « On peut poser des problèmes à tout le monde », admet l’entraîneur du Bouc dans les colonnes du Courrier Picard, ajoutant que si l’AS Cannes a montré « un très gros niveau dans la phase aller », elle a fait « une moins bonne deuxième partie de saison » et qu’elle « n'est peut-être pas en aussi bonne condition qu'au début ».