Billetterie

Kloster : « Une belle reconnaissance »

le 07/04/2015
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Capitaine d’une équipe du Cannet à la fête cette saison, Myriam Kloster a été désignée meilleure joueuse de Ligue AF. Sa récompense individuelle, la saison régulière, les play-offs, la centrale française a répondu à nos questions.
 

Myriam, on vous imagine la plus heureuse avec ce trophée en votre possession.
Je suis contente, fière même. D’autant que c’est la première fois que j‘ai ce titre. Notre président est venu nous parler après le match contre Venelles la semaine dernière, et il nous a citées une à une pour nous dire qu’on était récompensées.
 

Une à une car vous n’êtes pas la seule à avoir été récompensée du côté du Cannet. Nicole Davis (meilleure libéro) et Elisabeth Fedele (meilleure réceptionneuse-attaquante) ont également été plébiscitées. Comme Riccardo Marchesi, votre entraineur, d’ailleurs.
Oui, ça fait plaisir d’avoir quatre titres dans l’équipe. On réalise une belle saison et ces titres confirment ce qu’on fait et ce qu’on pense. Le groupe est fort, se complète bien, c’est notre premier atout.
 

A titre personnel, vous attendiez-vous à recevoir ce trophée ?
Non, je ne m’y attendais pas du tout. J’aurais pu penser éventuellement être désignée meilleure centrale, mais MVP non je n’y pensais pas. C’est une belle reconnaissance, c’est toujours très agréable de voir que son travail est reconnu. Je pense que j’ai passé un cap cette année au niveau du bloc.

 

Ce trophée en rappelle un autre, celui de révélation de la saison 2009-10.
Quand j’étais à Mulhouse, oui... j’y ai pensé. Mais je ne m’étais pas déplacée (à Paris, pour recevoir son trophée, ndlr), et ce n’est pas pareil, ça n’a pas la même saveur. Mais je peux voir ce trophée comme une suite logique aujourd’hui.

 

Une victoire en Coupe de France, un trophée de MVP... Prochaine étape, le titre de championne de France ?
Ce serait parfait. Mais arriver en finale, ce serait déjà pas mal. Après, sur un match tout est possible. Mais avant d’y penser, il y a les quarts de finale face à Venelles, contre qui on a perdu la semaine dernière (3-1). A nous de jouer. Il faut se méfier d’elles mais j’ai confiance en notre équipe et en ce qu’on va faire.

Vous pourriez très bien retrouver Cannes en finale, que vous avez récemment battu en finale de la Coupe de France.
Si on arrive en finale et qu’on retrouve Cannes, je pense qu’elles auront un désir de revanche, qu’elles nous attendront. D’autant qu’on avait fini sur un 25-12 en Coupe. Moi je nous attendrais à leur place.