Billetterie

Schleck : « J’en profite au maximum »

le 02/04/2015
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Alors que Béziers est cinquième de Ligue AF avant la 22e et dernière journée, Hélène Schleck, la pointue des Angels, se projette sur ce qui pourrait être sa dernière campagne de play-offs.
 

Vice-champion de France en 2013, troisième en 2014, Béziers a légèrement reculé dans la hiérarchie de la Ligue AF, puisque les Angels termineront quatrièmes ou cinquièmes de la saison régulière. Pour autant, il n’est pas question pour Hélène Schleck, la pointue du club héraultais, de tirer un bilan négatif. "C’est un peu mitigé dans le sens où on s’est un peu raté sur certains matchs, mais on fait quand même une saison correcte, explique l’ancienne internationale. Ce n’est pas fini. Mais on est européen, c’est l’objectif du club. On va jouer les quarts de finale contre Nantes, c’est déjà acquis. Donc on fait quand même une bonne saison, surtout qu’on est allé en quarts de finale de la Coupe d’Europe."

Quatrième ou cinquième, cela dépendra des résultats de ce week-end (*), mais cela ne changera pas grand-chose selon Hélène Schleck. "Ce n’est plus de notre ressort. On verra. Il faut qu’on gagne samedi et que Nantes perde. De toute façon, qu’on joue d’abord chez nous, ou d’abord chez elles, il faudra gagner les deux matchs."
 

A 28 ans, l’Alsacienne est une tête bien connue de la Ligue AF. Une joueuse d’expérience, qui a toutefois un peu de mal à évoquer ses propres performances. "C’est une question difficile ! L’année dernière, j’ai fait une très bonne saison. Cette année, c’est plus mitigé. Je n’ai pas fait de mauvais matchs, mais notre équipe a complètement changé, il a fallu se réadapter", explique l’ancienne pointue des Bleues, qui a mis un terme à sa carrière internationale il y a quelques mois pour préserver un corps pas épargné par les blessures.
 

"Physiquement, on approche de la fin. J’ai déjà fait des années que je n’aurais pas dû faire, les médecins m’avaient interdit de reprendre le volley depuis ma dernière blessure. Je pense en avoir déjà pas mal profité, confie Hélène Schleck, sorte de miraculée du volley, qui avait été écartée des terrains pendant un an et demi après une grave blessure au genou en 2009. J’avais déjà pris quelques coups avant, mais là c’était le coup de grâce. Mais ça tient. J’en profite au maximum."
 

Jusqu’à quand ? Personne, pas même la principale intéressée, ne connaît la réponse. "Je ne sais pas encore. On va déjà finir cette saison, et on verra dans quel état je la finis. J’avais signé un contrat 1+1 (une saison plus une autre en option, ndlr), avec la possibilité de ne pas faire la deuxième année. C’est un choix que j’avais fait avec le club." Mais même si la fin est peut-être très proche pour elle, Hélène Schleck est prête à livrer bataille ces prochaines semaines. "Je suis habituée à jouer avec la douleur, je serai quand même à 100% pour les play-offs malgré les pépins physiques que j’ai, promet-elle. Avec mon corps, on commence à se connaître."

(*) Béziers reçoit le Hainaut et Nantes accueille Istres dans le cadre de la 22e journée de Ligue AF.