Billetterie

Toulouse revient à la table des grands

le 30/03/2015
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Qualifié pour la deuxième année de suite en play-offs, Toulouse s’installe parmi les meilleures équipes de Ligue AM.   

 

Ce fut difficile mais l’objectif du début de saison est rempli. Une victoire lors des deux dernières journées de Ligue AM suffisait aux Spacer’s de Toulouse pour valider leur qualification pour les play-offs, la deuxième de suite. La première tentative fut la bonne vendredi soir avec un succès obtenu à domicile devant Nantes-Rezé (25-23, 25-22, 16-25, 25-17), pour sa part toujours à la lutte avec Narbonne pour assurer son avenir dans l’élite. Comme Sète, vainqueur de Cannes samedi (3-1), Toulouse est donc certain de terminer dans le Top 8 du championnat de France avant l’ultime levée le week-end prochain, une journée durant laquelle les Toulousains, septièmes, effectueront un délicat déplacement en terre lyonnaise.

 

D’ici-là, les joueurs de Cédric Enard vont pouvoir savourer cette qualification. S’ils avaient très bien débuté la saison, la deuxième moitié de l’exercice fut plus poussive et les Toulousains restaient même sur quatre défaites en cinq rencontres avant de recevoir les Nantais vendredi. En manque de confiance, toujours privés du meilleur marqueur français, Thibault Rossard, victime depuis la mi-mars d’une déchirure du petit pectoral, mais aussi de son capitaine brésilien Zago, absent au moins encore un mois, les Spacers's ont fait preuve de solidarité pour ne pas se mettre une pression énorme sur les épaules le week-end prochain à Lyon.

 

Pour autant, bien que satisfait de l’issue, Cédric Enard, dans des propos relayés sur le site de La Dépêche du Midi, ne se laissait pas aller à un optimisme béat. "Il faut prier pour que Thibault (Rossard) revienne vite car si on se présente avec cette équipe et sans solution ça va être difficile, prévient l'entraîneur toulousain. S'il est là et si on arrive à le remettre en forme, alors on pourra performer." La forme du grand espoir du volley français, qui pourrait retrouver les terrains la semaine prochaine, sera en effet déterminante pour les Toulousains qui aimeraient désormais faire mieux que la saison passée quand ils avaient quitté la scène dès les quarts de finale malgré l’avantage du terrain face à Chaumont. Mais face à Paris, Cannes, Lyon, Tours voire Beauvais, la tâche de Toulouse s’annonce quoiqu’il arrive compliquée.