Billetterie

Comme on se retrouve

le 19/03/2015
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

La finale de la Coupe de France masculine mettra aux prises Tours et Beauvais, les deux meilleures équipes du moment, samedi, à Coubertin, pour un remake de la finale 2011.
 

Comme on se retrouve. Quatre ans après la victoire du TVB face au Bouc en finale de la Coupe de France 2011, les deux équipes ont pris rendez-vous à Coubertin, ce samedi, pour la finale de l’édition 2015. L’occasion pour Beauvais, vainqueur de l’édition 2008 et finaliste en 2012, de prendre sa revanche sur le club qui l’a privé de trophée quatre ans plus tôt (3-0). Pas sûr que le TVB ne l’entende de cette oreille, lui l’octuple vainqueur de la compétition et double tenant du titre, qui avait pris la mesure du Bouc en ouverture de la saison, à l’Elispace (2-3).
 

Une chose est sûre, le public de Coubertin pouvait difficilement espérer une plus belle finale, mettant aux prises les deux meilleures équipes du moment. L’une, Tours, reste sur cinq victoires de rang, l’autre, Beauvais, a signé mardi face à Tourcoing en ouverture de la 25e journée, un sixième succès de suite (3-0). « Le Bouc marche sur l'eau. Il faut une grosse qualité de service pour les bousculer en réception. Petit bémol, Tours revient à son meilleur niveau. Mais si Beauvais ne peut pas le faire, alors très peu d'équipes le peuvent. Mentalement, les joueurs ont accumulé une confiance qui équilibre le duel », prévient Dorian Rougeyron, l’entraîneur du Paris Volley, dans les colonnes du Parisien.
 

« La finale est indécise. Tours se reprend bien et reste favori. Beauvais est plus homogène, mais les individualités adverses sont supérieures », admet pour sa part Frédéric Ferrandez, le technicien d’Ajaccio. Et lorsque l’on parle d’individualités, on pense notamment à David Konecny, l’arme fatale du TVB, qui aura à cœur de mener les siens sur la voie du succès, mais qui aura du répondant en face avec son homologue belge à la pointe, Gert Van Walle, deuxième meilleur marqueur du championnat (515 points).