Billetterie

Montpellier, un précieux succès

le 23/02/2015
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Montpellier a réalisé une belle opération comptable, samedi, en dominant Tourcoing (3-1), dans sa salle Pierre de Coubertin.
 

Une victoire qui fait du bien. Après cinq défaites consécutives, Montpellier a renoué avec la victoire face à Tourcoing (3-1), samedi, à l’occasion de la 21e journée de Ligue AM. Un succès ô combien important qui permet au Mavuc de prendre ses distances avec la zone rouge et le premier relégable, Nantes-Rezé, battu par Tours (0-3) dans le même temps. De quatre points avant la journée, l’écart est passé à sept points entre les deux équipes, alors que Montpellier en a profité pour grappiller une place au classement , aux dépens de Narbonne.
 

« C’est une victoire très importante comptablement pour le maintien. Ça apporte aussi une certaine fraîcheur au groupe, un bol d’air. Et puis c’est une récompense parce que malgré les résultats, les joueurs travaillent, sont concernés et ont rarement été récompensés. Cette fois, ils l’ont été », admet Loïc Le Marrec, joint par téléphone.
 

Et l’entraîneur héraultais d’ajouter : « On est dans une position un peu plus favorable. On a un petit matelas mais rien n’est fait bien entendu, ce n’est qu’une étape dans le processus du maintien. Et derrière, on va jouer des grosses équipes ». Au menu de cette fin de saison : Lyon, Ajaccio, Narbonne, Tours et Cannes. Pour ces dernières journées, l’entraîneur héraultais espère pouvoir bénéficier d’un groupe au complet, alors qu’il a enregistré le retour aux affaires de Nicolas Le Goff le week-end passé.
 

« Il reste cinq matchs, je n’ai jamais pu utiliser mon groupe au complet jusqu’à maintenant. J’ai bon espoir qu’on le soit sur ces derniers matchs. On a retrouvé Nicolas Le Goff. C’est une excellente nouvelle pour moi, pour lui, pour les joueurs, pour le groupe, pour l’entraînement. De pouvoir compter sur lui, c’est un atout supplémentaire pour cette fin de saison. Et on a bon espoir que Julien Lyneel, ménagé ce week-end, nous revienne ».