Billetterie

Fedele : « Être championnes de France »

le 04/02/2015
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Grande artisane de la belle saison du Cannet, Elisabeth Fedele a livré les clés de la réussite actuelle de sa formation avant d’évoquer le déplacement à Vannes, les objectifs de fin de saison et son rendement individuel.
 

Elisabeth, Le Cannet se porte plutôt bien cette saison. Qu’est-ce qui fait la force de votre équipe ?
On se porte assez bien, oui. La clé de la réussite ? Le fait que chaque joueuse arrive à apporter quelque chose à l’équipe. Il y a vraiment une belle harmonie dans l’équipe, une super cohésion.
 

Quel est l’objectif de fin de saison du Cannet ?
L’objectif, c’est d’aller le plus loin possible, et donc d’être championnes de France. C’est l’objectif sportif. Après, pour nous, en tant que joueuses, notre objectif est de donner le maximum à chaque match.

Quelles sont les équipes de Ligue AF qui vous ont le plus impressionné cette saison ?

Il faut se méfier des cinq premières équipes du classement qui sont bonnes. Après, c’est un championnat qui devient de plus en plus homogène. Chaque équipe a son match à faire. Il faut toujours s’attendre à des surprises. Toutes les équipes sont difficiles à jouer. On se méfie un peu de tout le monde.

 

Et notamment du RC Cannes, même si le champion de France semble avoir un peu plus de mal que l’an passé face aux écuries françaises. En atteste leur match perdu à Nantes et leurs quelques sets perdus à droite à gauche.
Même si elles ont un peu plus de difficulté, Cannes reste une très belle équipe.

Un mot sur le déplacement à Vannes qui vous attend samedi. Une formation que vous n’aviez pas épargné au match aller, avec notamment un 25-7 dans le deuxième set.
On va essayer d’être aussi performantes qu’à l’aller. Mais, là-bas, il y a un bon public. Ça peut être chaud, un match piège. On s’attend toujours à des matches pièges en déplacement mais celui-là en particulier, parce que c’est une ambiance un peu plus tendue. Mais on est prêtes à jouer et à apporter encore plus. 

 

A titre personnel, vous réalisez une belle saison. Vous êtes l’actuelle deuxième meilleure marqueuse du championnat, la meilleure marqueuse française.
C’est inattendu, je ne m’attendais pas en être là en milieu de saison. C’est flatteur. Si je pouvais garder la même place à la fin de la saison, ce serait génial. Mais il y a de très belles joueuses dans ce championnat. Ce n’est pas un objectif personnel. Mon objectif, c’est le trophée de championne de France.