Billetterie

Arnaud Simon: ''Développer le volley féminin''

le 22/01/2015
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'
Samedi soir, à l'occasion des 24 Heures du Sport Féminin, Eurosport diffusera en direct la rencontre entre Mulhouse et Béziers (19h30), comptant pour la 13e journée de Ligue AF. Arnaud Simon, directeur général d'Eurosport France, fait le point sur le partenariat entre la chaîne et la Ligue Nationale de Volley.

Arnaud, pourquoi avoir choisi de diffuser la Ligue A féminine ?

Nous sommes fortement engagés et convaincus de l’importance du sport féminin en général. On est particulièrement fier d’être la chaîne n°1 du sport féminin, dans toutes ses composantes, que ce soit le sport individuel ou le sport collectif. Et pour parler collectif, le football féminin est notre figure de proue, puisque nous diffusons à la fois la D1 féminine et la Coupe de France, la Ligue des champions mais également la Coupe du monde féminine, que nous allons diffuser cet été. Il nous semblait important, même si on ne peut pas aller sur tous les fronts, de soutenir d'autres sports collectifs féminins. C’est ce qu’on fait avec le rugby, puisque nous avons diffusé la Coupe du monde il y a quelques mois, et un match du Top 8 il y a deux semaines. Dans ce contexte-là, nous avons eu un très bon dialogue, extrêmement constructif, avec la Ligue Nationale de Volley qui avait envie, je crois, de travailler avec Eurosport, et qui avait envie que ce championnat bénéficie d’une plus large exposition. Et nous, on a trouvé que ça s’intégrait parfaitement dans notre politique, et on aime aussi l’idée de donner à ce championnat plus de chances de s’imposer médiatiquement. Le volley a moins d’attractivité que le foot, par exemple, en France, mais on attache beaucoup d’importance au fait d’être des développeurs.
 

Ce week-end, ce sont les 24 heures du Sport Féminin, auxquelles vous allez participer en diffusant notamment Mulhouse-Béziers, rencontre de la 13e journée de Ligue AF…

Le sport féminin représente 25% de notre offre en ce qui concerne les directs. Pour nous, les 24 heures du Sport Féminin, j’ai envie de dire que c’est presque une journée normale. Vous allez retrouver la diversité dont je vous parlais puisque nous allons diffuser du ski féminin, la Coupe du monde descente dames à St-Moritz, du saut à ski féminin, la Coupe de France de football féminin et le tableau dames de l’Open d’Australie, le Grand Chelem de tennis, en plus, bien sûr, de ce match de volley. Cette journée-là, c’est presque une journée ordinaire. Je dis toujours en blaguant, même si on s’associe aux 24 heures du Sport Féminin, que chez nous ce sont les 365 jours du Sport Féminin.
 

Quelles sont les prochaines diffusions prévues sur Eurosport ?

On va monter en puissance pendant les play-offs. Nous allons diffuser deux matchs des quarts de finale aller (10-11 avril), deux matchs des quarts de finale retour (14-15 avril) et éventuellement un match d’appui. Ensuite nous diffuserons les deux demi-finales, aller et retour (24-25 et 28-29 avril) et évidemment la finale, le 9 mai. C’est vraiment une volonté que nous avons eue avec la LNV de privilégier les temps forts de la saison pour maximiser l’attractivité et le plaisir qu’auront les abonnés à suivre des matchs avec le plus d’enjeu possible.