Billetterie

Paes est remonté

le 17/11/2014
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Mauricio Paes a peu goûté à la prestation de ses joueurs face à Sète (0-3), le week-end passé, à l’occasion de la 6e journée de Ligue AM.
 

Sept matchs, trois défaites. Voilà bien longtemps que le champion de France en titre n’avait pas connu un début d’exercice aussi difficile. Samedi à Grenon face à l’Arago, le TVB, toujours privé de David Konecny, blessé à un doigt, a affiché un bien triste visage (0-3). « Le mot qui résume bien ce match est absent. On a été absent partout. L'être à ce point-là, cela faisait longtemps que je n'avais pas vu ça. C'était même assez bluffant parce qu'il n'y avait pas de solution », a commenté Mauricio Paes dans les colonnes de La Nouvelle République.
 

Et l’entraîneur tourangeau d‘ajouter : « On peut chercher des explications pendant des heures et des heures. Mais ce que je crois, c'est qu'on avait besoin d'une vraie fessée devant tout le monde pour comprendre qu'il n'y a que le travail, la rigueur, la concentration qui pourra donner de la valeur à ce que l'on fait. Face à Sète, il n'y avait rien, l'équipe n'a montré aucun caractère. (...) Ce qui m'inquiète, c'est que les gens attendent David Konecny comme le messie. Mais avec lui aussi, on aura d'autres difficultés. Et, si tu n'as pas de rigueur, de concentration, cela restera compliqué. »
 

« Pourquoi les joueurs n'ont-ils pas trouvé les ressources pour se battre ? Il y a deux solutions : soit ils ont été suffisants, soit ils sont faibles mentalement. Est-ce qu'on s'est pris pour ce que l'on n'est pas ? Moi, je ne fais pas de distinction dans la préparation des matchs que ce soit Paris ou Sète. Peut-être eux se sont-ils dit que ce n'était que Sète », a ajouté le coach du TVB. Ce dernier ne peut qu’espérer une réaction d’orgueil de ses joueurs face à Pérouse, mercredi, en Ligue des Champions et sur le terrain de la lanterne rouge de Ligue AM, Tourcoing, le week-end prochain.