Billetterie

Une défaite mais des promesses

le 12/11/2014
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

S’il s’est incliné, le VBN peut se satisfaire d’avoir poussé l’Azeryol Baku au tie-break (3-2), mercredi, en ouverture de la 1ère journée de la phase de poules de la Ligue des Champions.
 

Quatre jours après avoir signé un exploit retentissant face au multiple champion de France cannois (3-2), qui n’avait plus connu la défaite en championnat depuis 3 ans, les protégées de Sylvain Quinquis, amenées à effecteur leur baptême du feu en Ligue des champions, sont passées tout près d’un nouvel exploit sur le terrain de l’Azeryol Baku, le vice-champion d’Azerbaïdjan en titre, mercredi. Battues au tie-break (3-2), les Ligériennes ont livré une partition des plus intéressantes, qu’il conviendra de répéter lors des prochains rendez-vous européens, face à Fenerbahçe ou encore Bacau.
 

Fébrile en réception dans le premier acte, perdu 25-17, le VBN n’a pas tardé à hisser son niveau de jeu dans la deuxième manche, remportée 18-25. Et alors qu’elles accusaient quatre points de retard au second temps mort technique dans le troisième set (16-12), les Nantaises, irrésistibles au bloc, sont parvenues à s’offrir le gain du set, à la faveur d’un incroyable 13-2 infligé à leurs adversaires (18-25). Révoltées, les locales ont refait surface dans le quatrième set (25-16)... avant de contraindre le VBN à rendre les armes au tie-break, non sans avoir dû sauver plusieurs balles de match (20-18).
 

Malgré la défaite (3-2), Sylvain Quiquis ne peut qu'être fier de la partition récitée par ses joueuses qui, pour leur première apparition dans la cour des très grands, sont parvenues à chatouiller une grosse écurie européenne. Ariel Turner, brouillonne en fin de match, a achevé la rencontre dans le costume de meilleure marqueuse (21 pts). Au classement du groupe B, les Azerbaïdjanaises prennent provisoirement le commandement des opérations devant les Nantaises, en attendant le résultat de la rencontre Bacau-Fenerbahçe qui se jouera jeudi.