Billetterie

Magail : « Le chemin est encore long »

le 29/10/2014
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Magali Magail est revenue sur la victoire de ses joueuses face à Béziers (3-0), lors de l’Open Féminin, avant d’évoquer la réception de Vannes, vendredi, en ouverture de la 2e journée de Ligue AF.
 

Magali, on vous imagine satisfaite après cette victoire en trois sets décrochée face à Béziers en ouverture de la saison ?
C’est sûr mais le chemin est encore long. Ce n’est que la première étape. Il y a encore beaucoup de travail comme dans toutes les équipes. Cette victoire face à Béziers, une équipe ambitieuse, un concurrent direct pour le haut de tableau, est importante pour nous. Après, Béziers n’a pas son équipe au complet depuis un moment, et n’a pas sa libéro notamment, on a aussi profité de cette faille-là. Je savais que collectivement, on allait être plus prêt que notre adversaire.

Quelles ont été vos satisfactions sur ce match ?
J’ai bien aimé le troisième set, avec l'alternance de passeuses qui nous a permis de renverser une situation mal engagée parce qu’on était malmené. Le fait de faire entrer notre deuxième passeuse (Lauren Plum, ndlr) avec un style de jeu totalement différent nous a permis d’inverser la tendance. Après, notre qualité de service est une arme. Dès qu’on a notre service et notre contre en place... Sinon, individuellement, il y a eu des satisfactions.
 

A commencer par cotre réceptionneuse-attaquante américaine, Stéphanie Niemer (14 points) ?
Oui, c’est une joueuse stable en réception et qui à l’attaque est une véritable arme. Sinon, notre deuxième passeuse a montré qu’elle pouvait aussi apporter. Ce que je retiens le plus, c’est que c’est une victoire collective. On a montré que chaque joueuse était importante, qu’on aura besoin de tout le monde.
 

Quel regard portez-vous sur cette équipe de Vannes qui se présente à Mulhouse vendredi ?
C’est une belle équipe avec une belle centrale et de belles individualités. Elles ont failli gagner leur premier match contre Istres (défaite 2-3, ndlr). La clé, comme souvent, sera le duel service-réception. Comme j’ai pu le voir à l’Open Féminin, toutes les équipes ont des arguments, il n’y aura aucun match facile. On va respecter chacun de nos adversaires.
 

Voilà bien longtemps que Mulhouse n’avait pas été devant le RC Cannes (victoire face à St-Cloud Paris 3-1) au classement ?
On a seulement joué un match (rires). Cannes reste Cannes, c’est très, très fort, même si elles ont perdu un set. Il y a des joueuses qui sont arrivées il n’y a même pas dix jours, je pense même que c’était leur premier match. Cannes va monter en puissance et sera tout aussi fort que les autres années. Elles ont des joueuses hors normes avec une expérience indéniable.