Billetterie

Lumière sur Le Hainaut

le 26/09/2014
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Après un été difficile à tenter de boucler son budget, Le Hainaut se prépare à une nouvelle saison de Ligue AF. Les Nordistes, dont l’effectif a été largement reconduit, auront un double objectif en tête.

 

La saison dernière

A deux visages. Sur le terrain, Le Hainaut aura été en course jusqu’à la 20e journée pour les play-offs, une défaite face à Venelles en trois manches étant alors fatale à son rêve de top 8, un an après avoir dû son maintien dans l’élite à la chute de Calais. Les Nordistes, 9e au final avec 8 succès pour 14 défaites, auront affiché de belles promesses lors de cet exercice, le premier pour Badis Oukarache à la tête du club, lui qui avait justement été élu meilleur entraîneur de Ligue AF avec Calais en 2012-2013.


Les objectifs

La donne s’est compliquée dès la fin de la saison avec des problèmes financiers. Si Le Hainaut a pu obtenir son maintien en Ligue AF, le feuilleton a occasionné du retard dans l’élaboration du projet sportif. « On a reçu l’information de la DNACG le vendredi et le lundi 21 juillet on a débuté notre recrutement, confie Badis Oukarache. Ça s’est répercuté sur tout et notamment sur le recrutement qui n’est pas encore terminé. » Forcément, Le Hainaut ne peut dès lors ambitionner qu’une chose : le maintien mais celui-ci se couple à un tout autre but. « Nous avons un double objectif cette saison, reconnait l’entraîneur nordiste. Nous avons d’abord la dette à résorber avec un plan d’apurement sur trois ans comme d’autres clubs. Il s’agit donc d’assainir la situation sur le plan financier et, sur le plan sportif, d’essayer de se maintenir. »


Le recrutement

« Des joueuses n’ont pas encore signé. Ça reste compliqué », avoue Badis Oukarache qui ne peut pour l’heure pas compter sur l’effectif qu’il souhaitait composer. « Le budget est nettement inférieur à ceux des saisons passées, reconnaît-il. On a forcément recruté beaucoup de nouvelles joueuses ». Celles-ci viennent surtout de l’étranger avec quelques pistes de recrutement comme l’Allemagne où ont été dénichées l’attaquante Ksenija Ivanovic en provenance de Wiesbaden ou la pointue américaine Jordanne Scott qui évoluait à Aix-la-Chapelle. Une autre Américaine a débarqué, la centrale Dana Knudsen arrivée de Murcie en Espagne. En attaque, Ivanovic sera associée à l’Italienne Gabriella Vico qui évoluait à Frosinone. A noter côté bleu la signature de la jeune passeuse Chloé Bray, 17 ans, passée par le pôle espoir de Wattignies et Amiens en DEF et dont il faudra suivre les premiers pas en Ligue AF.


La joueuse à suivre - Ksenija Ivanovic

A 28 ans, Ksenija Ivanovic semble être un atout de poids pour encadrer la jeune équipe nordiste. Finaliste de la Coupe d’Allemagne avec Wiesbaden en 2013, la réceptionneuse-attaquante aura sans doute un grand rôle à jouer dans la mission maintien du Hainaut. Badis Oukarache ne s’en cache pas. « Ksenija est un élément d’expérience. Elle est internationale avec le Montenegro où elle évolue avec Tatjana Bokan », souligne-t-il en citant l’ancienne attaquante cannoise qui a fait son retour à Mulhouse cet été.