Billetterie

Un Tour à Sète

le 15/09/2014
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Le tour de France des clubs de Ligue AM se poursuit à Sète, un habitué des play-offs depuis cinq saisons qui entend bien de nouveau se faire une place dans le top 8 en 2015.
 

La saison passée
Dixième à la mi-saison, avec 15 petits points au compteur, l’Arago a connu une deuxième partie de saison nettement plus fructueuse qui lui a permis d’achever l’exercice à la 6e place (41 pts). S’en sont suivis deux défaites face au Paris Volley en play-offs (3-1, 1-3). « Le bilan est hyper positif. Ça a été une très bonne saison avec beaucoup de rebondissements, se réjouit Patrick Duflos. Changer 90% de l’effectif et réussir à se qualifier pour les play-offs, ce n’était pas évident à réaliser, surtout avec le début de saison catastrophique qu’on a fait. Jusqu’à Noël, on était dans une position très délicate. Mais on a fait un mois de janvier de grande qualité durant lequel on a enchainé les victoires. En play-offs, on est tombé sur un gros morceau. On pensait qu’ils allaient baisser en régime sur la fin de saison. Ça n’a pas été le cas. On y a cru, on s'est battu mais ils ont été plus forts que nous ».
 

Les objectifs
L'équipe a changé, l'objectif non. Présent dans le top 8 lors des cinq dernières saisons, l’Arago n'envisage pas de rater le train pour les play-offs. « On veut être dans les huit. Le problème, c’est que de plus en plus d’équipes veulent y être. Presque tout le monde peut légitimement prétendre aux play-offs, donc c’est compliqué, prévient Patrick Duflos. Il n’y aura pas de la place pour tout le monde. Une fois qu’on y sera, ce sera la forme du moment qui décidera, tout sera jouable. A part quelques équipes qui seront au-dessus du lot comme Tours ».
 

Le recrutement
L’effectif a bougé durant l’intersaison. « On a remanié une bonne partie de l’équipe car la saison dernière a été instable même si elle a été positive. Ca demandait quelques ajustements », assure Patrick Duflos. Tommy Senger, ancien de la maison, Thomas Koelewijn, international néerlandais, et Médéric Henry (CNVB) sont venus renforcer l’équipe au centre et pallier les départs de Lorshejd, Bauer et Vigrass. Au poste de réceptionneur-attaquant, Frédéric Barais parti, l’Américain Taylor Crabb et l’Argentin Nicolas Mendez ont pointé le bout de leur nez. De son côté, Ivan Raic, international croate, succède à Pavel Bartik à la pointe. Enfin le passeur Daniel Petrov arrive en provenance d’Orange. A noter que Takaniko, Lamoise et Rossard étaient encore sous-contrat, et que Pupart, lui, a été prolongé.
 

Le joueur à suivre – Taylor Crabb
Ce réceptionneur-attaquant de 22 ans, d'origine hawaïenne, a été élu meilleur joueur du championnat universitaire américain avec les 49ers de Long Beach, comme l'avait été en 2012 l'international français Kevin Tillie, qui fait aujourd'hui les beaux jours du club italien de Ravenne. « Il est petit par la taille puisqu’il ne fait qu’un 1m83. On se dit habituellement qu’1m83, ce n’est pas jouable dans le volley-ball moderne mais malgré sa petite taille, il a de belles qualités physiques, d’explosivité, de vitesse », souffle Patrick Duflos.