Billetterie

Lumière sur Terville-Florange

le 01/09/2014
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Troisième étape de notre Tour de France des clubs de Ligue AF. Terville-Florange, 9e la saison passée, espère accrocher un billet pour les play-offs en fin de saison régulière.
 

La saison passée
Mission accomplie. Le promu tervillois a achevé la saison à la neuvième place et ainsi assuré son maintien parmi l’élite. « C’était notre objectif principal, on l’a réussi. Je suis très satisfait, ce n’était pas évident. Tous les ans, c’est la même bagarre. On est tous très contents. Après, on s’était mis un petit peu à rêver des play-offs, mais c’était assez compliqué », admet Pompiliu Dascalu. A l’arrivée, quatre petits points auront manqué au TFOC, quart de finaliste de la Coupe de France, pour se faire une place dans le top 8.
 

Les objectifs

Si de ses propres dires, la mission première du TFOC reste le maintien, Pompiliu Dascalu ne peut s'empêcher de songer aux play-offs. « Quelque part, au fond de nous-mêmes, on a envie d’aller un peu plus haut, d’avancer. On n’était pas loin des play-offs la saison passée, accrocher les play-offs ne serait peut-être pas un objectif impossible à atteindre ». Et l'entraîneur de Terville-Florange de surenchérir : « On s’est donné comme stratégie d’attendre le début du championnat. On connaît un petit peu les autres équipes mais c’est très subjectif, on attend déjà de voir les équipes évoluer lors de la première journée. On va se fixer définitivement notre objectif après ce début de championnat ».
 

Le recrutement

De son effectif 2013-14, Pompiliu Dascalu a conservé quatre joueuses. « J’ai gardé Tiphaine Sevin, Mariam Sidibé et les deux sœurs Bratuhhina, l’une d’entre elles, Polina, est devenue Madame Pitou cet été puisqu’elle s’est mariée », précise l’entraîneur du TFOC, qui a attiré dans ses filets « Pavla Duspivova (Quimper), Diane Picard (Istres), Matéa Magdic (Harnes), Kate Lange (Etats-Unis), Laura Mastahac et Eliisa Peit, une nouvelle joueuse qui ne l'est pas vraiment, puisqu’elle évoluait avec l’équipe réserve du club la saison passée. J’ai réussi à avoir à peu près les joueuses que je voulais, je suis assez content. On bataille tous les jours avec un budget très réduit ».
 

La joueuse à suivre: Polina Pitou

Du haut de ses 317 points, la réceptionneuse-attaquante estonienne Polina Bratuhhina, devenue donc Polina Pitou durant l’été, a endossé la tunique de meilleure marqueuse de Terville-Florange la saison passée. D’où la volonté de son entraîneur de la conserver au sein de son effectif pour la nouvelle saison… et de lui allouer à nouveau le brassard de capitaine. « Polina était capitaine l’année dernière, il n’y a pas de raison de changer. Les joueuses la respectent. Elle apporte énormément sportivement et humainement à ce groupe », souffle Pompiliu Dascalu.