Billetterie

Peralta : « On doit y croire »

le 13/03/2014
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Avant-dernier de Ligue AF avant la 19e journée, Quimper, qui reçoit Istres samedi, aura besoin d'un concours de circonstances favorables pour se maintenir. Mais pour Yamandu Peralta, son entraîneur, le club breton doit se battre jusqu'au bout.

Yamandu, cette défaite à Béziers (3-1) le week-end dernier vous a fait beaucoup de mal, sur le plan comptable…

C’était un match disputé. Mais Béziers a toujours été devant au score. On a gagné le troisième set parce qu’on a bien servi. C’est le rapport service-réception qui a décidé du match.
 

Quimper a 7 points de retard sur le premier non-relégable. Vous y croyez encore ?

On doit toujours y croire. Un entraîneur doit toujours croire en son équipe, même si c’est clair que notre situation n’est pas facile. Après avoir gagné deux matchs lors de la phase aller, il fallait sans doute en gagner six lors de la phase retour, donc pratiquement un match sur deux. On savait que ce serait difficile, mais on est parti pour essayer de faire au mieux. Pour le moment, on n’est pas encore relégué mais on n’a plus le droit à l’erreur. Il faut continuer à se battre jusqu’au bout.
 

Quel message essayez-vous de faire passer à vos joueuses ?

Dans ce genre de moments, il y a deux arguments possibles. Le premier, c’est la conscience professionnelle. On est payé, on s’est engagé pour faire quelque chose, donc il faut aller jusqu’au bout, jusqu’au dernier point du dernier set du dernier match. Le deuxième, c’est l’amour-propre. Il faut se dire qu’on n’est pas à la place que l’on mérite, et vouloir se montrer à soi-même que l’on peut faire mieux. C’est facile à dire, mais il faut le faire.
 

Comment sentez-vous ce match face à Istres ?

C’est une bonne équipe, bien structurée, avec un mélange de joueuses d’expériences et de jeunes joueuses. C’est une équipe avec un style de jeu assez particulier. Mais il ne faut pas oublier que cette équipe est sortie du Top 8 en raison d’un problème administratif (le club a été sanctionné de 4 points par la DNACG, ndlr). Il ne faut pas la prendre à la légère, c’est une bonne équipe.