Billetterie

Kloster : « On va rebondir »

le 18/02/2014
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

La centrale du Cannet Myriam Kloster s’attend à un match compliqué face à Béziers, dimanche, en clôture de la 17e journée de Ligue AF.
 

Myriam, Le Cannet traverse une période délicate avec deux petits points pris lors des trois dernières journées de Ligue AF et une élimination en quarts de finale de la Challenge Cup...
C’est délicat parce que tout arrive d’un coup, les défaites se sont un peu enchaînées, mais on va rebondir. Je pense que c’est juste un passage. On ne va pas se plaindre pour l’instant avec le classement (3e). Autour de nous, on parle de l’enchaînement des matchs, de la fatigue… Pour moi, ce n’est pas la raison. Je ne sais pas s’il y a beaucoup d’explications. C’est la loi du sport.
 

Avez-vous digéré cette élimination de la Challenge Cup au Golden Set ?
C’est un peu compliqué. Personnellement, c’est une vraie déception, une grosse amertume. On avait vraiment l’espoir d’aller plus loin. Après le match aller chez nous, qui s’est très bien passé, où on gagne 3-0, on ne s’attendait pas à subir le même score là-bas et à perdre au Golden Set.
 

Dimanche, vous affrontez Béziers...

Ça va être difficile. C’est un concurrent direct qui est à deux points derrière nous. Une victoire nous permettrait de prendre nos distances. A l’inverse, une victoire pour elles leur permettrait de passer devant. Je pense que c’est un tournant de la saison.

 

Béziers vous avait plutôt bien réussi au match aller...
Oui, on avait gagné 3-0, on ne s’y attendait pas. Mais la vérité d’un week-end n’est pas forcément celle d’un autre. On prend match après match avec les armes du moment, l’état de forme du moment. Ce qui est sûr, c'est qu'on vise la victoire chaque week-end.

 

Les prochains rendez-vous s’annoncent corsés avec Mulhouse et Cannes qui croiseront votre route d’ici peu.
Oui, on va enchaîner les matchs face à nos poursuivants et nos adversaires directs qui sont devant. C’est un gros virage pour cette deuxième partie de saison. J’espère qu’on va bien le prendre.