Billetterie

Tours sur le fil

le 09/02/2014
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Le choc de la 18e journée de Ligue AM entre Ajaccio et Tours a tourné dimanche à l'avantage des visiteurs qui, sans briller, se sont imposés au tie-break, confortant ainsi leur place de leaders.


Pour un choc entre leaders, on n’a pas été déçu ! Tours a puisé dans ses ressources pour s’imposer au tie-break à Ajaccio. Le TVB a sauvé deux balles de match après avoir encaissé un sévère 25-7 dans le troisième set. Au final, les Tourangeaux s’imposent 25-20, 26-28, 7-25, 25-20, 18-16, après s'être fait des frayeurs. "On n’a pas été bons, il ne faut pas se voiler la face, admettra après la rencontre Jean-François Exiga sur Ma Chaîne Sport. C’est un de nos plus mauvais matchs depuis le début de la saison."
 

Les Ajacciens ont surtout été brillants en contre, notamment lors de ce troisième set à sens unique dans une ambiance bouillante. Les émotions sont montées à leur paroxysme au moment du set décisif, avec par exemple cette première balle de match pour Ajaccio sur un ace à la suite d’un let. "Cela s’est joué à rien, mais je suis content de notre bonne prestation, expliquera de son côté Antoine Exiga, père de Jean-François et président du club corse. C’est la loi du jeu, je suis très, très content du public qui a encouragé jusqu’au bout."

J.-F. Exiga: "La première fois de ma vie que je prends 25-7 !"
 

"On voulait montrer qu’on avait notre place, indiquera pour sa part Yoann Jaumel. Ça se joue à pas grand-chose, au tie-break, ça peut tomber d’un côté comme de l’autre…" Les Ajacciens ont pris date. Mais à huit journées de la fin, rien n’est encore fait en vue des playoffs. Même pas pour le TVB. "Je trouve qu’on manque beaucoup de sérénité cette année, reprend 'Jeff' Exiga. On a des grosses difficultés en réception, on se cherche… Il faut vraiment y remédier parce que ce n’est pas bon. Ces deux points sont inespérés mais importants."
 

De retour sur ses terres, le libero a passé un sacré après-midi dans la nouvelle salle corse: "C’est la première fois de ma vie que je prends 25-7 ! On a l’expérience, on a relevé la tête en gagnant le quatrième et le cinquième. Ajaccio a un niveau très élevé, ils touchent tous les ballons sur les contres. C’est très très dur de jouer là, mine de rien, ça nous sert de jouer l’Europe quand il faut gérer ces fins de set difficiles. Ils ont largement la possibilité de finir dans les quatre premiers, c’est ce que je leur souhaite." Tous se sont donc quittés bons amis au terme d’un match qui a offert une remarquable publicité au volley national.