Billetterie

Ça décoiffe en tête !

le 03/02/2020
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Vainqueur à Ajaccio, Tours profite du faux-pas de Rennes à domicile face à Toulouse pour revenir à un point du leader breton. En LAF, c’est désormais un trio qui mène la danse ! Enfin, en LBM, les trois premiers du classement n’ont pas tremblé lors de cette douzième journée.

 

LAM (18e journée)

C’est incontestablement Tours qui a fait la bonne affaire de cette 18e journée en LAM. Vainqueur à Ajaccio (1-3), le champion en titre a profité de la défaite du leader rennais, à domicile, face à Toulouse (2-3), pour revenir à un point de la tête, tandis que derrière, Montpellier laissait également un point en route, en venant à bout de Poitiers en cinq sets (3-2). Pour le TVB, le succès sur l’île de beauté est donc tout bénef ! Avec un Hermans Egleskalns qui a mis dedans en attaque (21 points à 56%), mais surtout un service extrêmement qualitatif, avec onze aces au total, dont cinq pour Dmytro Teryomenko. Ce ne fut pas le cas, ce samedi, de Rennes, dominé par des Spacers vaillants. Et pourtant, Rennes menait deux sets à zéro et 21-18 dans la troisième manche ! Puis, ce fut le trou d’air et la révolte haut-garonnaise, symbolisée notamment par le tandem Nicolas Burel (14 points dont 5 contres) et Théo Faure (20 points dont 5 ctres). Montpellier n’en a pas profité plus que cela, cédant un point aux Poitevins, emmenés par leur pointu brésilien, Chizoba Neves Atu (23 points). Derrière, Chaumont n’a pas confirmé son succès de prestige à Tours, en s’inclinant sèchement à Narbonne (3-0), où Mousse Gueye a étincelé (14 points, dont 8 contres). Nantes Rezé confirme son statut d’équipe de l’année 2020 pour l’instant, avec un cinquième succès en cinq rencontres, cette fois à Cannes (2-3) et après avoir été mené 0-2 pourtant ! Malgré les 50 points du duo azuréen, Aciobanitei-Russel, Nantes Rezé s’en est remis à son Peter Michalovic, auteur de 34 points ! Après quatre défaites de rang, Paris gagne son premier match de l'année, à domicile, face à Sète (3-1), grâce à une belle présence au contre (12 blocs). Enfin, Nice, porté par Jolan Cox (23 points), n’abdique pas et prend deux points devant Tourcoing (3-2), malgré le gros match de Ronald Jimenez (28 points).

 

LAF (19e journée)

Ce n’est plus une lutte, c’est du marquage au plus serré ! Voilà désormais Nantes, Mulhouse et Cannes coleaders de LAF ! Les Nantaises ont été les plus virulentes ce week-end, avec un succès pétardant sur Pays d’Aix Venelles (3-0), auquel Odette Ndoye a joliment participé (14 points). Cannes aussi a pris trois points aux dépens de Marcq-en-Baroeul (3-1), malgré la perte du premier set. Mais le RC Cannes a ensuite vite rectifié, grâce notamment à l’efficacité d’Ana Starcevic (16 points à 68%). Mulhouse, en revanche, laisse un point en route, au terme d’un joli duel à Saint-Raphaël (2-3) et la feuille impressionnante de la Mulhousienne, Laëtitia Moma Bassoko (27 points). Derrière le trio infernal, Béziers n’est pas très loin, après son succès sur Paris Saint-Cloud (3-1), dans les pas de Malina Terrell (25 points). Le Cannet ne lâche pas l’affaire non plus et s’impose avec autorité à Terville Florange (0-3). Un match où Anna Lazareva a brillé en attaque (22 points à 55%). A l’arrivée, la bonne opération des équipes de cœur de classement est pour Vandoeuvre Nancy, sans pitié devant Mougins (3-0). Enfin, dans la dernière partie du classement, Chamalières a pris trois points importants contre France Avenir 2024 (3-0), avec 15 points de Olena Leonenko. 

 

LBM (12e journée)

Le trio de tête campe fort sur ses positions. Le leader, Cambrai, n’a pas tremblé chez les jeunes pousses de France Avenir 2024 (0-3), grâce notamment à une belle qualité de service (9 aces). Mais Nancy reste dans son ombre. Les Lorrains ont maîtrisé le Plessis Robinson (3-1), avec 14 contres cumulés dont 5 pour Andriy Orobko. Saint-Nazaire n’abdique pas non plus et l’emporte à Fréjus (1-3), avec 22 points de Nikos Zoupani. En revanche, Saint-Quentin, lui, s’est fait surprendre à domicile par Saint Jean d’Illac (2-3). Des Girondins qui n’avaient gagné qu’un seul match jusque-là, lors de la 5e journée, et qui ont arraché le tie-break (15-17) de haute lutte ! Avec 27 points dont 7 contres, le central serbe de Saint Jean d’Illac, Vladimir Cedic, fut l’un des grands du match. Enfin, Martigues domine Mende (3-0) et sécurise un peu plus sa place dans le Top 5.