Billetterie

Tours s’annonce, Paris met de l’ordre

le 03/12/2018
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Vainqueur en terre nantaise, le TVB met fin à la série du NRMV, tandis que Rennes prend ses distances tout en haut du classement. En LAF, le trio de tête ne lâche pas un point. Enfin, Paris domine Martigues, son dauphin, et confirme sa domination en LBM.

 

LAM (9e journée)

On avait listé ce rendez-vous comme celui à regarder autrement que du coin de l’œil. Et ce fut un vrai grand match de volley. Certes, le niveau sursauta parfois, mais ce Nantes Rezé – Tours (2-3), par son intensité, ses rebondissements, jusqu’à ce tie-break écrasé par le TVB et son capitaine, Nathan Wounembaina (17 points dont 3 aces) auteur de sept services d’affilée, tint finalement ses belles promesses. Et si les Tourangeaux cassent le bel élan nantais et ses six succès de rang, ce match confirme qu’il faudra se méfier du NRMV cette saison. En attendant, Rennes profite de la situation et accroît son avance en tête du classement, après son succès maîtrisé à Narbonne (0-3), avec un Van Den Dries égal à lui-même (20 points) et un Gildas Prévert présent (10 points dont 3 contres). Poitiers, lui, se replace aussi et continue de flamber à l’extérieur. Ce week-end, c’est Tourcoing qui n’a pas pu freiner le collectif poitevin (0-3), dans lequel le marocain Zouheir El Graoui (14 points dont 4 contres) s’est plutôt bien senti. Sur son île, Ajaccio continue de prendre le soleil. Cannes, qui n’a plus gagné depuis la 2e journée, a bien lutté (3-1), mais Milan Pepic a trop pesé (24 points à 56%). Avec un deuxième match consécutif à la maison, Toulouse a fait carton plein et se redresse bien. Vainqueurs de Sète (3-1), avec un Jordan Corteggiani inspiré (21 points à 59%), les Spacer’s flirtent désormais avec la première partie de tableau. C’est aussi le cas de Chaumont, qui a gommé sa défaite à domicile face à Nantes Rezé le week-end précédent, en allant s’imposer fermement à Nice (0-3), grâce notamment à une grande qualité de service (11 aces au total).

 

LAF (7e journée)

Hormis un set laissé par-ci, par-là, le trio de cadors LAF n’a donc rien lâché au terme de cette septième journée et il se confirme que ces trois-là, Le Cannet, Mulhouse et Cannes vont livrer bataille pour le sommet cette saison. Victorieux de Vandoeuvre Nancy (3-1), Le Cannet a engrangé un septième succès d’affilée, derrière les assauts tonitruants de sa pointue cubaine, Heidy Casanova Alvarez (25 points à 53%). Les Cannoises, elles, poussent un peu plus loin leur invincibilité après leur victoire sur Marcq-en-Baroeul (3-1). Du travail plutôt propre, à l’image du match de la réceptionneuse serbe, Adela Helic (22 points à 57% dont 3 contres). Quant à l’ASPTT, intense et guerrière, elle n’a même pas concédé un set au champion sortant Béziers (3-0), même si la première manche aurait pu basculer dans le camp héraultais, les Angels ayant eu trois balles de set ! La suite fut plus simple pour Mulhouse, bien mieux en place défensivement (9 contres à 3). Derrière le trio, Nantes reste à sa place, après un succès de belle lutte à Paris St-Cloud (2-3), grâce notamment au match plein et prolifique de sa jeune pointue internationale, Lucille Gicquel (25 points dont 4 contres). Saint-Raphaël, en revanche, lâche du lest, même s’il ramène un point de son déplacement à Quimper (3-2). Pour les Bretonnes, bien emmenées par le tandem Fanta Fofana – Karin Palgutova (44 points, 5 contres), ce deuxième succès de la saison est en revanche, une bien belle victoire. Venelles aussi en est à deux désormais, après s’être imposé devant Chamalières (3-1) avec l’intensité et un collectif en marche (4 joueuses à 10 points et plus). Enfin, France Avenir 2024 n’a pas gagné mais les jeunes filles ont grappillé un quatrième point cette saison, en poussant Mougins au set décisif (2-3), grâce notamment aux inspirations de la centrale de 18 ans, Amandha Sylves (21 points à 55%).

 

LBM (8e journée)

Le piège était tendu, mais le Paris Volley n’y est pas tombé. A Martigues, sur les terres de son dauphin, Paris a fait régner l’ordre. Malgré la perte du premier set, les Parisiens sont restés dans les clous, sans affolement. Le pointu argentin, José Gonzalez (24 points) a fait le métier et le jeune réceptionneur français de 19 ans, Dany Poda a fait un bien beau match d’attaque (18 points à 77%). Ce fut plus compliqué en revanche pour Saint-Nazaire, qui lâche un point à domicile face aux jeunes talents de France Avenir 2024 (3-2) et un Célestin Cardin inspiré (21 points). Et pourtant, les Nazairiens menaient deux manches à rien ! En tout cas, cela fait l’affaire de Cambrai qui chipe la deuxième place au classement, à la faveur d’une quatrième victoire de rang, cette fois face à Nancy (3-1). Des Lorrains fatigués par les coups de Szymon Romac (25 points à 70%) et intimidé par la présence au centre du double mètre allemand, Felix Isaak (7 contres). Avant-dernier, Nancy perd même un peu de terrain sur Saint Jean d’Illac, vainqueur au finish de Mende (3-2), avec Hugo Moulinier en capitaine vétéran exemplaire (24 points). Enfin, Fréjus et Le Plessis Robinson restent en lutte pour le Top 5. Les Varois ont dominé Avignon (3-1, dont un set à 43-41 !), tandis que les Franciliens ont pris trois points à Saint-Quentin sur le même score (1-3), avec un jeu offensif efficace (56%), dans le sillage de Curtis Stockton (23 points).