Billetterie

Bretons, fortes têtes !

le 29/10/2018
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Le Rennes Volley 35 continue de réciter son volley et enchaîne un quatrième succès de rang sans perdre un set, tandis que Tours s’incline à Chaumont ! En LAF, Mulhouse prend seul la tête, tout comme Paris en LBM.

 

LAM (4e journée)

Cette fois, c’est sérieux ! A Cannes, qui avait pourtant dompté Montpellier dix jours plus tôt, Rennes a encore fait un joli carnage. Un quatrième succès en LAM en trois petits sets (0-3), c’est impressionnant ! Une victoire formatée sur son six de base qui déroule une sérénité et un fond de jeu tout propre depuis le début de la saison, avec Van Den Dries (19 points) et Baranek (17 points) en exécuteurs des belles œuvres. Seul leader invaincu (Poitiers était exempt), Rennes file quand tout le monde autour cahote un peu. Le champion, Tours, a encore baissé la garde, à Chaumont cependant, au terme d’une partie de haute intensité (3-2), que le TVB n’aura vraiment appréhendée au plus près que dans les trois derniers sets. Menés deux manches à rien sous les assauts notamment du jeune pointu français, Julien Winkelmuller (24 points), les Tourangeaux se sont ensuite magnifiquement révoltés… pour s’incliner mais sauver un point. C’est d’ailleurs, peu ou prou, ce qu’a vécu Montpellier à Nantes (3-2). En retard de deux sets, les Héraultais ont recollé, eux aussi, mais ont cédé au tie-break, devant la discipline nantaise et le bras de Peter Michalovic (26 points). La chose fut plus aisée en revanche pour Nice, qui est allé chercher sa première victoire de la saison à Sète (0-3), grâce notamment à un jeu offensif très propre (68% de réussite). Narbonne aussi a ramené de son voyage dans le Nord sa première victoire en LAM (2-3). A Tourcoing, les Narbonnais ont été guerriers (16 contres) et l’attaquant hongrois Arpad Baroti (28 points) a fait le reste. Enfin, Ajaccio, qui restait sur une sévère défaite à Rennes, a corrigé le tir brillamment en maîtrisant Toulouse (3-0), bien emmené par un Milan Pepic inspiré (23 points à 55%).

 

LAF (2e journée)

Les affaires vont vite en LAF puisqu’après seulement deux journées, une seule équipe a fait le plein de points, en l’occurrence l’ASPTT Mulhouse. Victorieuses à Quimper (1-3), les Mulhousiennes ont pu compter sur une rotation précieuse, un gros volume de jeu défensif (17 contres dont 6 pour Olga Trach) et Ali Frantti (22 points) pour finir les points ! Derrière, on a donc déjà lâché du terrain. Cannes a bien engrangé un deuxième succès de suite, mais les Azuréennes ont laissé un point aux Parisiennes (3-2). Et encore, elles ont eu le mérite de renverser un match bien mal embarqué dans lequel le RC Cannes fut mené deux sets zéro ! Mais sur la base d’un gros potentiel offensif (5 joueuses à 10 points et plus), Cannes réussissait à s’imposer. Un autre ténor a souffert, en l’occurrence Nantes, sur le terrain du promu nordiste Marc-en-Baroeul. Un succès à l’arraché (2-3, 14-16 au 5e set) pour les filles de Cyril Ong, souvent ballotées par le bras puissant de la louve camerounaise, Moma Bassoko (26 points). Le Cannet aussi, s’en est sorti en cinq sets à Venelles (2-3). Mais l’issue est précieuse pour une équipe aux hautes ambitions. En tout cas, ce match aura permis à la pointue cubaine, Heidy Casanova Alvares de signer le premier gros carton de la saison, avec 34 points à 57% en attaque ! Chamalières, en revanche, n’a pu confirmer son exploit de la 1re journée au Cannet. A domicile, les Auvergnates sont tombées devant France Avenir 2024 (1-3), qui signe là, un premier succès historique en LAF ! Le champion en titre, Béziers, a également renoué avec la victoire en dominant sèchement Vandoeuvre Nancy (3-0), avec 16 points de Juliette Fidon. Idem pour Saint-Raphaël devant Mougins (3-1), sur la base d’un service agressif (8 aces). Mougins est désormais la seule équipe de LAF à ne pas avoir encore pris un point.

 

LBM (3e journée)

Paris, c’est du propre. A Mende, la bande à Dorian Rougeyron a compilé un troisième succès sans concéder un set (0-3). En difficulté sur les deux premières manches, le Paris Volley a su être décisif avant de dérouler dans le troisième set. Saint-Nazaire, en revanche, a lâché son premier point face à Martigues (3-2). Au terme d’un match diablement disputé, les Nazairiens peuvent saluer la double performance offensive du tandem Hunt-Coloras (51 points à 60% en attaque !). Derrière, Cambrai suit le rythme après une victoire plus tranquille sur Fréjus (3-0), grâce notamment à une belle qualité de service (10 aces). Et Saint-Quentin s’accroche aussi, avec une troisième victoire, au finish devant Saint-Jean-D’Illac (3-2). Maoni Talia a, une nouvelle fois, fait le travail (27 points à 58%). Bien au service (10 aces), Le Plessis Robinson a su mettre la pression sur Avignon pour s’imposer (3-1). Enfin Nancy, plus présent défensivement au filet (9 contres à 3), a décroché sa première victoire de la saison devant France Avenir 2024 (3-0).