Billetterie

Parole aux femmes

le 23/10/2018
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

La LAF fait sa grande rentrée 2018-2019 ce soir, avec notamment le déplacement du champion Béziers à Nantes. Pour cause de Ligue des Champions, Mulhouse avait ouvert la saison samedi en dominant Venelles.

 

Elles se sont fait attendre, voire désirer, mais après cinq mois d’autres paysages, d’autres défis, internationaux ou sur les plages, les voici de retour sur les parquets. Alors que les hommes ont entamé la lutte depuis une dizaine de jours déjà, le rideau se lève ce soir sur la LAF, nouveau cru. Un moment forcément palpitant et délicat, teinté d’excitation, d’impatience et de curiosité aussi. Comment se jauger, comment se situer dans un concert national dense et homogène depuis plusieurs éditions, qui a sacré quatre champions différents lors des quatre dernières saisons ! Seule l’ASPTT Mulhouse a pris un peu d’avance. Engagées sur le front de la Ligue des Champions ce soir, à Pale, en Slovénie, face au Jedintsvo Brcko, les Mulhousiennes sont entrées sur scène en avant-première samedi dernier. Avec succès puisqu’elles ont dominé Venelles assez aisément (3-0).

 

Ce soir, c’est donc toute la troupe qui s’élance. Et l’on va forcément guetter les premiers pas du champion, Béziers. D’autant que son déplacement inaugural est tout un symbole. C’est en effet à Nantes, une équipe ambitieuse et désormais drivé par… Cyril Ong, l’entraîneur qui a porté les Angels au sommet national au printemps dernier, que le tout nouveau tenant du titre a rendez-vous ! Les débuts en LAF du Voléro Le Cannet seront un autre moment savoureux de cette première journée. Avec une équipe totalement rebâtie, composée quasi intégralement de jeunes talents en provenance directe de Zurich, il conviendra de voir combien de temps prendra l’adaptation à ce nouveau championnat. Premier élément de réponse ce soir face à Chamalières. Pour Cannes aussi, l’année est importante. Dans son désir d’expansion, le club aimerait évidemment retrouver la couronne perdue en 2015. Riccardo Marchesi connaît la mission et ne voudra pas se manquer d’entrée, chez le voisin et promu, Mougins.

 

Vandoeuvre Nancy et Saint-Raphaël qui se croisent ce soir ne sont pas dans ses préoccupations-là, mais les Lorraines ont tout de même des envies de Play-Offs, tandis que les Varoises veulent s’arrimer au Top 5. On suivra aussi, évidemment, les premiers pas professionnels de France Avenir 2024, l’équipe du Pôle France, jetée dans la fosse pour la première fois de son histoire, qui tentera d’accrocher un premier succès, à domicile devant Quimper. Enfin Paris Saint-Cloud, après un été de rêves plombés, ne verra pas Charpy, mais les Mariannes entendent tout de même se faire respecter à Géo-André ce soir devant le promu venu du Nord, Marcq-en-Baroeul.