Billetterie

En voyage pour rien

le 22/10/2018
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Cinq des six équipes recevant pour le compte de la 3e journée LAM l’ont emporté sans concéder un set ! Seul Nantes Rezé, vainqueur à Narbonne, a rapporté des points de son voyage. En LBM, Paris et Saint-Nazaire poursuivent leur sans-faute.

 

LAM (3e journée)

On ne peut pas dire que les hôtes du week-end aient fait beaucoup d’efforts pour recevoir leurs adversaires en « tout confort ». L’accueil fut même plutôt rude et glacial pour cinq des six équipes en déplacement, rentrées du voyage à vide et tancées. Seul Nantes Rezé est reparti avec le butin de Narbonne. En s’imposant dans l’Aude (1-3), porté par les assauts de son pointu serbe, Peter Michalovic (28 points dont 4 aces), lancé dans un mano à mano superbe avec Arpad Baroti (30 points), le NRMV a sauvé l’honneur des visiteurs. Car pour le reste, ce fut du 3-0, souvent net et sans bavure, partout ailleurs ! Après deux premières journées un peu en dedans, le TVB a remis de l’ordre dans son jeu et ses intentions face à Tourcoing, avec un match solide, agressif et une présence défensive dissuasive (12 contres à 2). Le champion est donc relancé, mais il doit encore laisser devant deux chevaux au galop, Rennes et Poitiers ! Pour eux, c’est un troisième succès consécutif. Et pour l’étalon breton, c’est même une copie parfaite avec neuf sets gagnés et aucun concédé jusque-là ! Vendredi soir dernier, c’est Ajaccio, pourtant tombeur du TVB quelques jours plus tôt, qui a pris la foudre à Colette Besson, subissant le jeu et notamment les coups d’un Kamil Baranek (16 points à 68%) fringant comme un môme de 20 ans en ce début de saison ! A la maison, Poitiers n’a pas plus souffert face à Sète. Derrière une belle qualité de service (8 aces) et un central hollandais, Thomas Koelewijn inspiré (10 points dont 5 contres), le SPVB a maîtrisé. Derrière ce tandem de tête, Montpellier se place également. Passé un premier set disputé face à Nice, les Héraultais ont ensuite contrôlé les débats, avec cinq joueurs à 7 points et plus. Enfin, Toulouse a enchaîné face à Cannes un deuxième succès de suite. Et le jeune réceptionneur/attaquant de 19 ans, Pierre Derouillon (16 points à 77%) dévoile de match en match un grand potentiel.

 

LAF (1ère journée)

En ouverture du championnat, Mulhouse a dompté Venelles (3-0) grâce à une défense solide (15 contres à 4) et cinq joueuses à 8 points ou plus ! La jeune américaine Alexandra Annelise Frantti (22 ans) aura également fait une entrée en championnat remarquée, avec 17 points, dont 4 contres. Les autres rencontres de la première journée de LAF se disputeront demain à 20h.

 

LBM (3e journée)

Ils étaient annoncés, ils sont pour l’instant au rendez-vous. Présenté comme le grand favori à la remontée, Paris a fait dans le solide face au Plessis-Robinson (3-0). Avec sa kyrielle d’internationaux et sa charge d’expérience, le Paris Volley, pour l’instant, ne tremble pas. Mais Saint-Nazaire, prétendant déclaré à l’accession, lui a déjà emboîté le pas. A Avignon, les Nazairiens ont parfois souffert (0-3), mais le gain du premier set a libéré les bras, notamment au service où le SNVBA a souvent envoyé du lourd, terminant avec 11 aces ! Attention, derrière, Cambrai suit le rythme, à un petit point seulement. Vainqueur à Saint-Jean-d’Illac (1-3), sur la force d’un éventail offensif impressionnant (5 joueurs à 11 points et plus) et 15 contres au final, les hommes de Gabriel Denys se calent en haut, tout comme Saint-Quentin et le promu Martigues, qui enchaînent, eux-aussi, un deuxième succès de suite. Et c’est au tie-break qu’ils ont conclu tous deux leur belle affaire. Le SQV, bien emmené par son nouveau central US, Robert Walsh (16 points à 75% dont 3 contres), a dompté sur la fin la jeune troupe de France Avenir 2024, battue pour la deuxième fois en cinq sets (2-3). Quant aux Martégaux, c’est à Fréjus qu’ils ont fait le bon coup (2-3), au terme d’un match marqué par le duel superbe entre les deux pointus du soir, le Fréjussien Mihailo Pajic (32 points) et le Martégal Reinis Pekmans (27 points). Enfin, Nancy, pourtant ambitieux cette saison, a concédé une deuxième défaite, assommé à Mende (3-1) par le bras du pointu français, Loïc Alphonse (25 pts à 77%).