Billetterie

Rennes, carton plein

le 17/10/2018
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Avec deux victoires et aucun set concédé, Rennes, impressionnant vainqueur à Tourcoing hier, prend la tête du championnat devant Poitiers, autre équipe invaincue après deux journées. Tours, le champion en titre, est lui, tombé à Ajaccio.


LAM (2e journée)

 

Cet été, Nikola Matijasevic ne s’est guère reposé. Entre ses nouvelles prérogatives à la tête de la sélection macédonienne et un effectif rennais à repenser autour d’un seul titulaire conservé, le briscard, Kamil Baranek, l’entraîneur franco-serbe a pas mal cogité. Mais jusqu’à présent, le fruit de ses réflexions est plutôt juteux. En optant pour un six de base référencé et talentueux, Rennes a misé beaucoup sur la première escouade. Et en deux matchs de LAM, il a fait carton plein ! Deux succès, pas un seul set concédé et hier, à Tourcoing (0-3), pourtant présenté comme un sérieux outsider cette saison, le Rennes Volley a fait preuve d’une grande maîtrise à l’abord des points clés, à l’image de son pointu belge, Bram Van Den Dries (18 pts) et du madré Baranek (15 pts à 81%). Désormais leader, Rennes a un autre grand rendez-vous vendredi, avec la réception d’Ajaccio. Des «Gaziers» lancés dans la course après avoir proprement fait tomber hier le champion en titre, Tours (3-1). Si le TVB est clairement encore en phase de réglage, les Corses ont peut-être trouvé la bonne formule. En tout cas, leur pointu, Milan Pepic avait tout bon hier soir (27 pts à 62%) ! Pour Tours, il faudra assurément être plus solide samedi face à Tourcoing.

 

C’est à un autre attaquant d’Europe de l’Est que l’on doit le carton du soir, en l’occurrence le pointu serbe de l’AS Cannes, Irfan Hamzagic, auteur de 30 points (à 56%), déterminant dans le succès azuréen arraché au bout du suspense (3-2), face à Montpellier, malgré les 24 points de Jean Patry. Si les Cannois engrangent là leur première victoire de l’exercice 2018-2019, Poitiers, lui, en est déjà à deux et demeure donc avec Rennes la seule autre équipe invaincue après seulement deux journées (Sète n’ayant joué qu’un match) !

 

Hier, les Poitevins ont maitrisé leur sujet sur le parquet de Nantes Rezé (1-3), bien lancés en attaque par le trident El Graoui – Kokkinakis – Schöps (52 pts à eux trois). Avec la réception de Sète samedi, le SPVB visera un troisième succès de rang. Enfin, dans le duel des équipes vaincues lors de la 1re journée, c’est Toulouse qui a ouvert les compteurs, en s’imposant à Narbonne (0-3), bien aidé pour le coup par des Centurions maladroits, commettant la bagatelle de 29 fautes directes, dont 21 sur les seules mises en jeu !