Billetterie

Ça se corse pour Tours

le 16/10/2018
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

En déplacement à Ajaccio, le champion de France tourangeau passe un vrai test. Idem pour Rennes, qui a rendez-vous dans le Nord, à Tourcoing. Exempt lors de la première journée, Nantes Rezé entre en scène face à Poitiers, plutôt à son aise en ouverture face à Chaumont.

 

LAM (2e journée)

Le TVB a de larges épaules et une bien belle équipe cette saison. Alors, on a envie que ça claque, que ça étincelle tout de suite ! Vendredi, en ouverture de la saison face à l’AS Cannes, à la maison, Tours a fait le job, mais sans plus de flamboiement que cela. Patrick Duflos a donc déjà remis un peu d’ordre et appelé ses hommes à un peu plus d’engagement collectif, avant ce déplacement toujours périlleux et piégeux à Ajaccio. Jouer au U Palatinu, ce n’est pas simple à la base, mais ça l’est encore moins face à une équipe ajaccienne battue lors de la première journée, et qui nourrit, sous les doigts de son passeur, Pierre Pujol, des ambitions de Top 4. D’autant que le TVB pourrait, lui, être privé de son meneur de jeu titulaire espagnol, Angel Trinidad, touché à la cheville et sûrement suppléé par Thomas Nevot. Pour Rennes, l’affaire ne s’annonce pas simple non plus. Vainqueurs paisibles de Nice vendredi, les Rennais croisent le TLM dans le Nord. Un défi compliqué face à une équipe tourquennoise, unique vainqueur à l’extérieur le week-end dernier, et qui retrouvera pour l’occasion son ancien passeur, Miguel Tavares, désormais breton. Poitiers, qui a joliment entamé la saison par un probant succès face à Chaumont, sera en déplacement délicat à Nantes Rezé, l’exempté de la première journée, qui voudra ouvrir sa saison par une belle victoire à domicile. Pour Montpellier, autre tête de gondole du championnat, la rencontre en terre cannoise ne s’annonce pas des plus aisées non plus. Les Dragons azuréens, pourtant privés de leurs deux réceptionneurs titulaires, Ferens et Roberts, ont en effet posé quelques tracas au TVB, sous les sabots de leur pointu serbe, Irfan Hamzagic. Enfin, Narbonne reçoit Toulouse dans le seul affrontement entre deux équipes vaincues le week-end dernier. Un match important donc, pas forcément déjà sur le plan comptable, mais bien plus en termes de dynamique et de confiance.