Billetterie

Poitiers et Sète jouent les gros bras

le 13/11/2017
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Propulsé par son attaquant marocain, Mohamed Al Hachdadi, Poitiers fait tomber Paris tandis que Sète maîtrise Tours au tie-break. En LAF, Béziers se montre intraitable dans la capitale et ne lâche pas la tête.  

 

 

LAM (5e journée)

C’est bel et bien parti pour le chamboule-tout. Comme annoncé, comme tous les ans ou presque depuis quelques années. Il y a du mou dans la corde à nœud de la hiérarchie en LNV et c’est bien fait pour nous plaire ! Ce week-end, c’est Paris qui a pris dans le buffet les assauts d’une équipe de Poitiers, débarquée à Charpy sans la moindre peur, et repartie de Paris avec un succès au trait fin et au cordeau, 0-3 ! Le collectif poitevin a joliment maîtrisé son affaire, mais c’est évidemment le phénomène d’attaque, Mohamed Al Hachdadi, qui fut le grand bourreau du Paris Volley. Avec 24 points à 63% en attaque, il n’a pas laissé grand-chose en route et hissé le SPVB sur le podium de la LAM. Car, Tours aussi a connu quelques misères, à Sète. Malgré une feuille de stats gigantesque de son pointu letton, Hermans Egleskalns (33 points à 54% en attaque), le TVB a plié au tie-break devant l’Arago (3-2), porté par un tandem Marien Moreau – Nicolas Mendez incisif (40 points à eux deux). Montpellier aussi a mordu la poussière, vaincu chez lui en cinq manches (2-3) par ces satanés niçois qui, décidément, n’en finissent jamais de lui faire des misères. Chez les Aiglons, le pointu ukrainien, Vasyl Tupchii (29 points dont 2 aces et 2 contres) a brillé. Chaumont, lui, a regardé tout ce ramdam d’un œil tranquille. Champion et déjà leader, l’escouade de Silvano Prandi s’en était allée, dès jeudi soir, paisiblement gagné à Tourcoing (0-3 et 23 points de Stephen Boyer), malgré un premier set (28-30) acquis sur un fil. Enfin, Ajaccio s’est imposé à Nantes Rezé en cinq sets (2-3). Une habitude décidément pour le club corse qui a bouclé son quatrième match en cinq journées au tie-break et décroché ainsi son 3e succès ! Le dernier match de cette journée se jouera mercredi et opposera Rennes à Toulouse, qui vient de se qualifier pour le 4e tour de Ligue des Champions.

 

 

LAF (5e journée)

Cyril Ong désirait voir ce que ses Angels avaient sous les ailes. A Paris, elles lui ont montré qu’elles pouvaient sans doute monter très haut cette saison. Vainqueur au collectif et sans ciller (0-3) du SF Paris St-Cloud, Béziers a brillamment confirmé son rang de co-leader. Jusqu’ici, seul le RC Cannes l’accompagne. Ce week-end, les filles de Riccardo Marchesi ont confirmé face à Chamalières (3-0) que la sérénité, les connexions et la force collective du groupe cannois commençaient vraiment à se mettre en place. Après une dernière sortie délicate face à Evreux la semaine dernière, l’ASPTT Mulhouse a bien réagi à Nantes (0-3), avec une solide présence au filet (10 contres). Pour les Nantaises, ce début de saison est décidément bien compliqué. Ce week-end était aussi celui du sans-souci pour Saint-Raphaël, qui a torpillé Evreux (3-0) et qui se place dans le Top 4, sans bruit, mais solide. Venelles, toujours en quête de stabilité dans son jeu, a bien fait les choses face à Quimper (3-0), grâce notamment à la présence efficace de sa pointue azérie, Anastasiya Gurbanova (18 points dont 7 contres). Enfin, Vandoeuvre Nancy recevra le Cannet mercredi soir pour clore cette journée.

 

LBM (4e journée)

Après la parenthèse Coupe de France, les clubs de LBM retrouvaient le championnat ce week-end. Et Cambrai continue de jouer les cadors ! Vainqueur à Avignon (1-3), en gagnant la bataille du filet (14 contres), le club nordiste tient tête à Narbonne et Cannes. Les Centurions, eux, se sont défaits facilement d’Orange (3-0), tandis que Cannes a souffert un chouia plus face à Saint-Nazaire (3-1), mais la fine pointe autrichienne, Thomas Zass, s’est chargée de l’affaire (24 points à 72%). Derrière ce trio, Nancy et le Plessis-Robinson s’accrochent. Les Lorrains ont dompté Lyon au tie-break (3-2) au terme d’un joli duel d’attaquants féroces, Mladen Majdak (25 points) vs Martin Jambon (26 points). Les Franciliens, eux, sont allés chercher un beau succès à Saint-Quentin (1-3), avec la superbe prestation du jeune réceptionneur attaquant de 20 ans, Julien Bernard (22 points à 62% en attaque).