Billetterie

Narbonne sur ondes positives

le 25/09/2017
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

TOUR DE FRANCE DES CLUBS : NARBONNE (LBM)

Relégué en Ligue BM, Narbonne aspire à reconstruire et rebondir très vite. Le club occitan a bâti une équipe solide et expérimentée et vise clairement la remontée immédiate.

 

Sans même grossir plus que cela le trait, il y a comme un sentiment diffus de soulagement. Après avoir marché sur un fil durant trois saisons consécutives, tel un funambule un peu malhabile, sauvant sa peau du bout des doigts de pieds, miraculeusement repêché administrativement en Ligue AM à chaque fois, Narbonne, cette fois, est tombé. Ce n’est pas que ce fut plaisant, évidemment. Mais  la chute était sans aucun doute inéluctable et, certainement, un mal nécessaire, pour repartir autrement. «Le fait de descendre, c’est peut-être un mal pour un bien. Redescendre, reposer les  bases, lancer un nouveau projet. On vient de créer un club-entreprise, c’est le bon moment d’impulser une nouvelle dynamique, de faire naître des choses positives et d’aller de l’avant», constate ainsi, avec lucidité, l’entraîneur du Narbonne Volley, Tristan Martin.

 

Car cette relégation en LBM est assurément une nouvelle naissance pour le club occitan. Cette saison, on a relevé tout le monde ou presque et c’est une centurie nouvelle qui est en ordre de combat ! Hormis le libéro Florian Kilama et quelque jeunesse prometteuse, la légion 2017-2018 est totalement recomposée. Mais, pas n’importe comment évidemment. Candidat à la remontée directe, Narbonne a pris soin d’étudier les états de service de chacun et a largement privilégié l’expérience, le vécu, la connaissance du terrain, voire même le chemin qu’il faudra emprunter pour remonter de Ligue BM en Ligue AM, à l’instar du passeur bosnien, Rusmir Halilovic, transfuge de Nice et déjà rompu par le passé à l’exercice de la remontée. «On a construit un effectif avec des joueurs qui ont performés en Ligue BM, qui y ont déjà joué. Ruzmir a vécu une montée de Ligue BM en Ligue AM, beaucoup de joueurs connaissent la réalité de ce championnat et ça c’est un atout. Avec un peu de jeunesse, le mélange fait un groupe homogène, taillé pour bien figurer dans ce championnat», résume l’entraîneur.

 

Mais Narbonne ne veut pas croire que tout sera facile, loin de là. Cannes est un adversaire déjà tout désigné et Tristan le sait bien, ils ne seront certainement pas les deux seuls à batailler ! «La saison ne va pas se résumer à ce duel, pas du tout !», assure le technicien. «Le niveau de Ligue BM ne cesse de monter en qualité. Les clubs se structurent. On n’aura pas beaucoup de marge d’erreur. Il faudra beaucoup d’humilité et beaucoup de travail. Il faudra se mettre au diapason de cette division, complètement différente de la Ligue AM. On va tomber sur des joueurs atypiques, des équipes accrocheuses, il faudra être patient et humble. Mais on ne va pas se cacher : l’ambition est de remonter.»

 

Dans sa quête, Narbonne a pris le temps qu’il fallait. Avec une saison dernière terminée fin mars et un recrutement bouclé mi-juin, le staff technique a pu poser les bases, commencer à tisser un collectif tout au long d’une préparation nécessairement longue au regard de la refonte de l’effectif. «J’ai l’équipe que j’ai voulue. C’est une autre pression, mais c’est excitant de tout construire depuis le début», concède l’entraîneur narbonnais. Le souhait maintenant, c’est que la dynamique s’enclenche vite, que Narbonne se laisse porter par l’élan. Ces deux dernières saisons, les Centurions ont gagné tellement peu de match (5 en deux ans !), qu’il était bien difficile d’amorcer quelque chose de positif. Cette saison, Narbonne va goûter à nouveau à la victoire et cela doit tirer le groupe vers le haut. «On souffrira, c’est sûr. Il ne faut pas s’attendre à une promenade. Mais on va gagner des matchs, prendre du plaisir à jouer et cela doit enclencher la dynamique», espère le coach, qui  attend maintenant des nouvelles rassurantes de son attaquant autrichien de métier, Philip Schneider, blessé à la cheville le week-end dernier lors du tournoi de Montpellier. Histoire de commencer la saison avec son armée au complet.