> LNV
 > Un œil sur Chaumont vs Poitiers
Un œil sur Chaumont vs Poitiers
M. PICHON / SPVB
Un œil sur Chaumont vs Poitiers
le 19/02/2016

Troisième du championnat, Chaumont ne se gargarise pas de ce qu’il a déjà effectué et veut préparer au mieux l’avenir. Poitiers, l’adversaire du jour, retrouve peu à peu son équilibre.



Ils ont tous deux goûté aux splendeurs de l’automne, tous deux trôné à la première place, devant les tout-puissants. C’était l’extase, la tranche de bonheur et, pour les Poitevins, la très belle histoire, avec un retour en LAM qui allait au-delà de toutes les espérances. «On a fait un début de saison assez remarquable tant par le résultat que par le niveau de jeu», convient aujourd’hui, Brice Donat, l’entraîneur du SPVB.

Mais à l’hiver, la lueur a pâli. Poitiers a subi la blessure, une fois, deux fois, sur le poste clé, celui de réceptionneur-attaquant, et c’est tout l’édifice qui d’un coup a tremblé. En perdant coup sur coup Bojan Janic puis Eldin Demirovic, Poitiers perdait l’équilibre sur les deux axes de jeu, avec une option offensive et un pilier défensif en moins ! Ce fut alors l’hiver du bricolage, avec des équipes expérimentales, parfois mêmes deux passeurs sur le terrain. Et Poitiers s’est mis à compter les jours et le peu de points qu’il engrangeait, en se forçant à garder la tête haute et l’esprit vaillant. «On a été contraint de faire le dos rond, mais l’équipe est restée solidaire, sérieuse à l’entraînement. J’ai demandé aux joueurs d’être patients, de rester concentrés et on n’a pas lâché. Pour moi, c’était ça la priorité», raconte Brice Donat.

 

Avec huit points pris sur les 24 mis en jeu lors des huit dernières journées de championnat, Poitiers a baissé la voilure et chuté au classement. Huitième désormais, il est sur la ligne de flottaison des Play-Offs, ce qui demeure tout de même plus que satisfaisant pour un promu. Mais Poitiers a la victoire dans le sang et il rêve sans doute de plus, d’autant qu’il retrouve depuis deux semaines une assise collective et de nouveaux équilibres. Bojan Janic, manque certes de rythme, mais il est revenu. Le joker, Frédéric Barais, trouve gentiment sa place. Et la qualification attendue en fin de semaine prochaine d’une vraie pointure offensive, avec l’arrivée de l’attaquant international polonais, Zbigniew Bartman, devrait offrir une gamme de solutions offensives supplémentaires au passeur, Nimir Abdel Aziz, et soulager un peu le pointu cubain, Raydel Poey Romero, actuel numéro un des marqueurs LAM. «Aujourd’hui, on est en reconstruction et cette semaine, on est en mesure de répondre présent, même si à Chaumont, ce sera très compliqué», envisage le technicien poitevin.

 

Car Chaumont n’a pas connu un tel trou d’air. Certes, il a un peu cahoté en décembre ; certes il a dû, lui aussi, composer avec les blessures et son pointu, Ronald Jimenez, n’est d’ailleurs toujours pas opérationnel. Mais la bande de Silvano Prandi a toujours tenu le cap autour du Top 6. Depuis quelques semaines, Chaumont semble même mieux posé collectivement et sort d’un match plutôt abouti à Nantes Rezé il y a quinze jours (1-3). Milos Terzic, Sebastian Closter et Nathan Wounembaina lui assurent une réception stable, Martin Repak est un passeur qui joue juste et propre et puis, il y a la révélation française en attaque, Pierre Jean Stephen Boyer, qui fait tomber les ballons de la lune ! «Il a du talent et quand tu as du talent, c’est toujours plus facile», reconnaît dans un sourire Silvano Prandi. 

 

Avec un match en retard, Chaumont joue, potentiellement, les yeux dans les yeux avec le tandem de tête, Sète et Tours. Il y a de l’ambition en Haute-Marne cette année et le coach italien n’a que faire d’une première moitié de saison réussie. «La saison est devant nous, pas derrière nous. Ce qui compte, c’est la partie finale, celle qui doit donner le titre de champion de France», martèle Silvano Prandi. L’idée est simple : Chaumont, qui vient d’enchaîner trois victoires de rang, veut continuer à bien faire le travail, s’imprégner de la culture de la gagne avant d’entamer les Play-Offs. «L’objectif, c’est arriver au titre et pour ça il faut travailler», estime le coach italien, qui voudrait étoffer son effectif avec un joueur supplémentaire, afin de gagner en profondeur mais aussi en qualité de travail à l’entraînement. Histoire d’aller au bout des ambitions…        

actualités

  • Martigues, un rôle à...

    Modeste mais structuré et ambitieux, le club provençal a mis&eacut...

    >> LIRE LA SUITE
  • Poitiers : A grands...

    Huitième de la LAM la saison passée, Poitiers a fait bouger les li...

    >> LIRE LA SUITE
  • Un œil sur les Kasic

    L’ambition familiale

    >> LIRE LA SUITE
  • Un œil sur le transfert...

    Angie, petit vent de folie

    >> LIRE LA SUITE
  • Agrément

    Suite au refus d'agrément du Conseil Supérieur de la DNACG pour &e...

    >> LIRE LA SUITE
  • onglet_1
  • onglet_2
  • onglet_3

résultats

  • onglet_1
  • onglet_2
  • onglet_3

Classement

Pts MJ G P
1.  Ajaccio 0 0 0 0
2.  AS Cannes 0 0 0 0
3.  Chaumont 0 0 0 0
4.  Montpellier 0 0 0 0
5.  Nantes Rezé 0 0 0 0
6.  Narbonne 0 0 0 0
7.  Nice 0 0 0 0
8.  Paris 0 0 0 0

9.  Poitiers 0 0 0 0
10.  Sète 0 0 0 0

11.  Toulouse 0 0 0 0
12.  Tours 0 0 0 0