> LNV
 > Un œil sur Niklas Seppänen
Un œil sur Niklas Seppänen
Un œil sur Niklas Seppänen
le 27/01/2016

Niklas Seppänen, le polyvalent réceptionneur-attaquant finlandais de Nice, a découvert la LBM, la Côte et les matchs de très haut niveau au TQO en janvier dernier.

 

 

Il est en France depuis moins de deux saisons, mais le jeune Finlandais de Nice, Niklas Seppänen (1,93 m, 22 ans) se goinfre de jeu et d’expériences nouvelles avec une belle gourmandise. Débarqué sur le sol français en tant que réceptionneur-attaquant, Seppänen a depuis apprivoisé aussi le poste de pointu et sa polyvalence est précieuse à Nice cette saison. Selon les matchs, les circonstances du soir, les configurations d’équipe et les blessés du jour, Seppänen colmate et s’ajuste. Il a ramené cela de sa première saison française. C’était en LAM, à Tourcoing l’an dernier. «J’ai joué pratiquement trois mois comme pointu. C’était une très bonne expérience pour moi», convient le jeune Finlandais qui, jusqu’à son arrivée dans le nord de la France, n’avait pas quitté sa Finlande natale et sortait d’une excellente saison chez les Tigers de Kokkola.

 

A Tourcoing, il a pris de plein fouet la densité et qualité d’un championnat qu’il n’avait pas l’habitude de côtoyer. Et son apprentissage fut rendu plus délicat encore dans une équipe, minée par les blessures et très vite condamnée à la descente. «C’est sûr que ça n’a pas été une année très facile. On n’a gagné que deux matchs sur la saison, ce n’est pas simple de prendre un peu de confiance quand tu enchaînes les défaites», convient Seppänen. Mais, à Tourcoing, il a découvert la rudesse du métier et ce qu’il faut avoir d’abnégation et de talent pour sortir du lot. Durant cette saison, il s’est vite rendu compte que la LNV était autrement mieux taillée que la Ligue finlandaise dans laquelle il débuta à 18 ans. «En France, tout le monde joue un volley intelligent, avec des services tactiques. Personne ne fait d’erreurs stupides et le bloc et la défense sont d’un très haut niveau. Tu dois vraiment faire un gros travail pour faire les points. Quand je jouais en Finlande, le niveau était plus faible et c’était facile de faire les points. L’an dernier, c’était bien plus difficile», explique-t-il.

 

Pour s’aguerrir, capter encore un peu plus d’expérience, Seppänen a donc reculé d’un pas cette saison. Et c’est à Nice, en Ligue BM, qu’il prend ses marques. Dans un championnat insolite, à huit équipes, où il mesure bien que l’enjeu majeur est pour plus tard. «C’est difficile de jouer un championnat comme celui-là, où tout le monde est déjà en Play-Offs. Mais ce n’est pas trop grave, on y va match après match et la saison régulière est importante et disputée car tout le monde veut se placer, même si on sait que les matchs capitaux viendront après, en Play-Offs.»

 

En tout cas, Seppänen, qui reste sur un gros match à Saint-Quentin (25 pts), est déjà heureux de se retrouver là et en pleine forme ! Victime d’une grosse fracture de la jambe l’été dernier, il est resté sur le flanc près de trois mois et fut privé du même coup d’équipe nationale. «L’été a été difficile», glisse-t-il seulement. Depuis, le sourire est revenu : Nice est deuxième de Ligue BM et semble avoir trouvé un certain équilibre de jeu. «Il y a eu beaucoup de hauts et de bas en début de saison. Mais je crois qu’on progresse maintenant, on joue de mieux en mieux», estime l’international finlandais, qui a eu, début janvier, l’immense privilège de côtoyer le très haut niveau international, en participant au TQO à Berlin, tout comme son coéquipier belge de Nice, le libéro Jelle Ribbens. Même si la Finlande n’a pris qu’un petit set (contre la Bulgarie) sur l’ensemble du tournoi, l’expérience pour Seppänen, titulaire en plus, demeure inoubliable. «C’était un très très haut niveau pour nous et, pour moi, une fantastique expérience, même si je ne suis pas totalement satisfait de ma prestation là-bas.» Mais au moins, maintenant il a vu et c’est une expérience précieuse de plus.

actualités

  • Un œil sur les Kasic

    L’ambition familiale

    >> LIRE LA SUITE
  • Un œil sur le transfert...

    Angie, petit vent de folie

    >> LIRE LA SUITE
  • Agrément

    Suite au refus d'agrément du Conseil Supérieur de la DNACG pour &e...

    >> LIRE LA SUITE
  • Un oeil sur Grace Carter

    C’est désormais Grace de Bretagne !

    >> LIRE LA SUITE
  • Un œil sur le transfert...

    Poitiers, le nouveau défi de Schneider

    >> LIRE LA SUITE
  • onglet_1
  • onglet_2
  • onglet_3

résultats

  • onglet_1
  • onglet_2
  • onglet_3

Classement

Pts MJ G P
1.  Ajaccio 0 0 0 0
2.  AS Cannes 0 0 0 0
3.  Chaumont 0 0 0 0
4.  Montpellier 0 0 0 0
5.  Nantes Rezé 0 0 0 0
6.  Narbonne 0 0 0 0
7.  Nice 0 0 0 0
8.  Paris 0 0 0 0

9.  Poitiers 0 0 0 0
10.  Sète 0 0 0 0

11.  Toulouse 0 0 0 0
12.  Tours 0 0 0 0