Billetterie

Cannes au bout du suspense

le 12/11/2014
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Surpris par Nantes en championnat le week-end passé (3-2), le RC Cannes a lancé sa campagne européenne par une victoire au forceps devant Piacenza (3-2), mercredi, en Ligue des Champions.

Revenues de Nantes avec un revers dans les bagages (2-3) le week-end passé -une première en championnat depuis le mois d'octobre 2011-, les Cannoises ont renoué avec la victoire face à Piacenza (16-25, 25-20, 15-25, 25-23, 15-12), le champion d’Italie en titre, mercredi, au Palais des Victoires, à l’occasion de la 1ère levée de la Ligue des Champions. Ce succès inaugural, arraché au bout du tie-break, permet aux protégées de Yan Fang de prendre provisoirement les commandes du groupe E, en attendant le résultat du match VakifBank Istanbul-Partizan Belgrade, qui aura lieu jeudi.
 

Malmenées dans le premier set (16-25), les Cannoises ont fait preuve de plus d’application dans les différents compartiments de jeu dans la deuxième manche, remportée 25-20. Et si elles sont retombées dans leurs travers dans le troisième set (15-25), Victoria Ravva et consorts sont de nouveau parvenues à relancer la machine dans le quatrième acte (25-23), pour s’offrir un tie-break. Un jeu décisif disputé, finalement tombé dans l’escarcelle du champion de France en titre (15-12), bien emmené par sa pointue américaine Juliann Faucette, meilleure marqueuse du match du haut de ses 30 points.

Faucette, le sourire du RC Cannes
 

« On a beaucoup joué sur les individualités, et notamment sur notre pointue. Heureusement qu'elle était présente, a réagi Victoria Ravva à chaud devant les caméras de Ma Chaîne SportOn a aussi su retrouver une cohésion collective au fur et à mesure du match, un esprit de groupe qui nous a manqué au début. On a une nouvelle équipe, on a besoin d’automatismes, cette victoire va nous faire du bien pour la confiance. Sur les deux sets perdus, on n’a pas joué, on s’est regardé, ça ne ressemble pas à Cannes. On a pu réagir collectivement, c’est super. Si on avait perdu un deuxième match de suite 3-2, ça nous aurait fait très mal au moral ».

 

L'emblématique capitaine cannoise et ses coéquipières vont pouvoir se replonger dans le championnat avec un moral au beau fixe, avant de retrouver l’Europe dans quinze jours, avec un déplacement annoncé chez le Partizan Belgrade. S’en suivra une confrontation très attendue avec le VakifBank Istanbul, vice-champion d’Europe en titre et grand favori de ce groupe E. Des Stambouliotes qui, on s’en souvient, avaient privé les Azuréennes de Final Four la saison passée.