Billetterie

Carter: « Cannes, le meilleur moment »

le 23/10/2014
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

C’est parti pour la saison 2014-2015 de Ligue AF. D’entrée, St-Cloud Paris aura fort à faire à Cannes. Mais la capitaine Grace Carter est plutôt confiante.  


Dans quel état d’esprit êtes-vous à l’heure d’attaquer cette nouvelle saison ?
Comme toute l’équipe je pense, je suis très impatiente. C’est le meilleur moment pour jouer Cannes. C’est le début de la saison, nous sommes plein d’énergie. Je pense que nous pouvons faire quelque chose d’intéressant. On a beaucoup d’espoir en tout cas.
 

La préparation s’est-elle bien passée ?
Oui, très bien. J’entame ma troisième saison à St-Cloud Paris et je n’avais encore jamais travaillé autant. C’était très dur pendant deux mois et demi physiquement et techniquement. Le nouvel entraîneur (Stijn Morand) demande beaucoup de qualités. Les nouvelles recrues se sont également bien adaptées (Maud Catry, Esther Van Berkel, Flore Gravesteijn et Karmen Kocar). On est prêtes !
 

Quels sont les principaux changements par rapport à la saison dernière ?
C’est une approche différente du volley. Notre entraîneur cherche à tirer le maximum de notre potentiel. Il nous demande beaucoup d’implication aux entraînements pour tenter de s’approcher au maximum de la perfection. Cela nous met un peu plus de pression, mais elle est positive.
 

Pensez-vous que l’équipe est plus forte que l’an dernier ?
A mon avis, oui. Les nouvelles joueuses apportent techniquement, mais on peut aussi s’appuyer sur une base solide de joueuses qui sont restées. Ce n’est pas comme si on avait tout chamboulé dans l’équipe, l’état d’esprit reste le même.
 

Vous pensez pouvoir faire mieux que votre quart de finale de l’an dernier ?
Oui, on en a le potentiel. J’ai beaucoup d’espoirs. Mais cela demande beaucoup de travail et de sérieux.
 

Est-ce important de prendre un bon départ en championnat ?
Oui, c’est primordial notamment pour le mental. Si on commence bien, on prendra confiance pour les prochains matchs.
 

Est-ce possible de battre Cannes ?
C’est ma cinquième année en France, donc je sais que c’est très difficile, mais ce n’est pas impossible. On a le potentiel et les qualités pour les gêner et prendre des sets, voire, je l’espère, gagner le match.