Billetterie

Lumière sur Cannes

le 17/10/2014
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Le tour de France des clubs de Ligue AF se poursuit avec Cannes, le multiple champion de France en titre, qui endosse un nouveau costume de favori pour ce nouvel exercice.
 

La saison passée
Le RC Cannes a encore frappé. Irrésistibles, les Cannoises n’ont eu aucun mal à décrocher leur 19e titre de champion de France, le 17e de suite la saison passée. Le bilan comptable est sans appel : 27 matches (22 en saison régulière, 5 en play-offs), 27 victoires, la dernière en finale face à Nantes (3-0). Au total, l’ogre cannois n’aura laissé échapper que cinq petits sets en route tout au long de l’exercice. Ajoutez à cet énième titre hexagonal un sans-faute en Coupe de France (finale remportée face à Nantes) et un quart de finale de Ligue des champions perdu sur le fil au Golden Set face au VakifBank d’Istanbul et cela nous donne une « très belle saison, pleine », des propres dires de Yan Fang, l’emblématique entraîneur cannois.
 

Les objectifs
Vainqueur des 17 dernières éditions du Championnat de France et de 18 des 19 dernières Coupes de France, le RC Cannes visera de nouveau la gagne dans ces deux compétitions. « Nos objectifs sont de remporter les deux titres nationaux et d’aller le plus loin possible en Ligue des Champions », souffle Yan Fang sur le site officiel du club azuréen. « J’ai toute confiance en cette équipe pour atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés pour cette saison ». Pour l’entraîneur cannois, il faudra à ses joueuses « avoir le même état d’esprit » que les saisons passées, « appliquer les mêmes recettes » et « rester concentrés sur elles-mêmes, sans se préoccuper des autres ».
 

Le recrutement
Elles sont nombreuses à avoir fui la Côte d’Azur durant l’intersaison. Centoni, Rasic, Aelbrecht, Yaneva, Antonijevic, Bokan, Partenio, Arcangeli, pour ne citer qu’elles, ont quitté le navire cannois. Pour compenser ces départs, le staff cannois a attiré dans ses filets Mareen Apitz, la passeuse de l’équipe nationale allemande, mais aussi quatre réceptionneuses-attaquantes, Yukiko Ebata (Japon), Sanja Bursac (Serbie), Julianne Faucette (Etats-Unis) et Logan Tom (Etats-Unis) et une centrale, américaine elle aussi, Carly Wopat. Ces six renforts évolueront la saison prochaine au côté de Victoria Ravva, Déborah Ortschitt, Maret Grothues, Ilka van de Vyver, Alexandra Lazic ou encore Nneka Onyejekwe.
 

La joueuse à suivre - Mareen Apitz
Après cinq saisons de bons et loyaux services en faveur du RC Cannes, Ana Antonijevic a pris la direction du Volero Zurich. Pour pallier son départ, Yan Fang a fait appel aux services de Mareen Apitz, la passeuse de l’équipe nationale allemande (70 sélections), tout droit venue de Dresde. « C’est une joueuse expérimentée, de très haut niveau. Sa signature précoce était importante, car son arrivée envoyait un signe clair et fort : une joueuse de très haut niveau (Ana) part, remplacée par une autre joueuse de très haut niveau (Mareen) », a commenté l’entraîneur cannois.