Billetterie

Lumière sur Mulhouse

le 25/09/2014
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Notre tour de France des clubs de Ligue AF se poursuit à Mulhouse, qui ambitionne un podium en fin de saison.
 

La saison passée
Deuxième de la saison régulière au soir de la 17e journée de Ligue AF, à la mi-février, l’ASPTT a enchaîné cinq défaites pour rétrograder au 6e rang à l’arrivée. Ceci, avant de subir la loi du VB Nantes en quarts de finale des play-offs. « On s’est écroulé sur la fin. On était deuxième du championnat puis on a craqué », confirme Magali Magail. Le début de la série noire en championnat avait d'ailleurs été précédé de deux éliminations en Challenge Cup et en Coupe de France aux portes des finales. « Les résultats n’ont pas été à la hauteur de nos espérances. On avait fait le choix de jouer sur plusieurs tableaux, peut-être avec un effectif pas suffisamment dense ».

 

Les objectifs
Pour Magali Magail, l’objectif est clair: « On veut retrouver le podium ». Et en même temps regoûter à l’Europe. L’actuelle chef de file de l’équipe de France féminine s’attend pourtant à un rude combat avec les autres écuries de l’élite. Comme lors du dernier exercice... « Il n’y avait pas de petit match entre la deuxième et la douzième places la saison passée. C’était un championnat très régulier, beaucoup plus homogène que les années précédentes. Il y avait peu d’écart entre les équipes, à part avec Cannes ».
 

Le recrutement
Cinq nouvelles joueuses ont pointé le bout de leur nez à Mulhouse durant l’intersaison. « On a eu beaucoup de changement, admet Magali Magail. Il y a d’abord eu le retour de Tanja Bokan. Elle remplace Kristy Jaeckel qui souhaite s’engager dans un contrat beaucoup plus court et qui devrait rejoindre Porto Rico. On a remplacé Alexia Djilali par Stéphanie Niemer, une Américaine complète avec des armes offensives. On a changé de deuxième passeuse et pris une Américaine, Lauren Plum, qui sort de l’université et qui succède à Lana Dabic. Iuliia Ferulik, elle, est partie en Russie, on l’a remplacée par Olga Trach, une centrale ukrainienne très technique qui jouait en Pologne l’année dernière. Et enfin, on a remplacé la deuxième libéro Delphine Nercher par Léa Soldner qui vient de l’IFVB ». Les cinq nouvelles venues évolueront au côté d’Alina Albu-Ilie, Petya Tsekova, Noémie Cely, Armelle Faesch, Kama Diarra, Marielle Bousquet et Ana Lazarevic, déjà présentes la saison passée.
  

La joueuse à suivre - Tanja Bokan
Retour à l’envoyeur. Après une saison à Cannes, Tanja Bokan a retrouvé son ancien club, Mulhouse, avec qui elle a remporté les titres de MVP et de meilleure marqueuse du championnat en 2012-13. Magali Magail savoure le retour au bercail de la Monténégrine. « C’était important de retrouver un leader, de par son jeu mais aussi son comportement. Bokan a une grosse puissance en attaque. On sait ce qu’elle est capable de faire. Ce sera une pièce maîtresse dans notre jeu. Mais on a veillé à ce que le danger puisse venir de partout ».