Billetterie

Un Tour à Cannes

le 13/08/2014
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Privé de play-offs la saison dernière, le club cannois espère bien retrouver les sommets et vise surtout une qualification européenne lors de ce nouvel exercice.

 

La saison dernière

Absent des play-offs pour la  première fois depuis la saison 2002-2003, les Cannois, neuvièmes de la saison régulière, ont vécu un dernier exercice difficile notamment marqué  par le remplacement de Christophe Meneau par le sélectionneur serbe Igor Kolakovic dès novembre. Et l’élimination en huitièmes de finale de la Coupe de France, face à Toulouse, n’a rien arrangé. "Quand on ne vit pas avec le groupe, c’est difficile de savoir ce qu’il s’est passé, confie Pierre-Emmanuel Franchet, de retour au club en tant que manager général. Il y a la qualité de l’entraînement, mais aussi plein de petits paramètres qui font que ça va marcher. Je ne peux pas juger. Mais la non-qualification pour les play-offs, c’est quand même un coup dur."


Objectifs

Retrouver les play-offs semble être l’objectif minimum pour les ambitieux azuréens, bien décidés à ne pas revivre la même saison. "L’objectif, qui est somme toute logique pour un club comme Cannes, c’est de retrouver la Coupe d’Europe. C’est presque primordial", assure Franchet, pour qui l’ASC se doit donc de viser un finish dans "le Top 3, Top 4" de la Ligue AM. Parmi les moyens mis en œuvre pour y parvenir, outre le recrutement (voir ci-dessous), Cannes a également eu "la volonté d’étoffer le staff médical, en faisant appel à des compétences supplémentaires."


Le recrutement

Après avoir dirigé un effectif qu’il n’avait pas choisi, Igor Kolakovic a notamment décidé de recruter trois joueurs serbes lors de cette intersaison: Dusan Petkovic, Dejan Radic et Milan Rasic. "C’est logique que le coach veuille s’entourer de compatriotes. La Serbie est une très grande nation de volley et ces joueurs respirent le volley, poursuit le manager cannois. Après, il y aura quand même huit joueurs français sur douze." Parmi ces Tricolores, le réceptionneur Emmanuel Ragondet, autre recrue estivale, a été l’un des premiers à rejoindre le club cannois. "L’entraîneur avait la volonté de boucler très vite ce dossier. Manu est l’un des meilleurs à son poste et le fait de jouer avec son frère (Pascal, ndlr) sera un atout majeur dans la zone de réception", déclare Pierre-Emmanuel Franchet, très satisfait également des arrivées des jeunes Luka Basic et Timothée Carle: "Même s’ils ne vont peut-être pas être intégrés tout de suite, le coach n’hésitera pas à les lancer dans le bain s’il le faut."


Le joueur à suivre

De retour sur la Croisette l’an dernier après avoir déjà porté les couleurs cannoises de 2008 à 2010, Ludovic Castard (31 ans) a, comme tous ses coéquipiers, vécu une saison contrastée qu’il a beaucoup mieux terminée. "Il a joué la saison dernière au poste d’attaquant de pointe alors que les années précédentes il était réceptionneur-attaquant. Il occupe un poste hautement important et il a fait une deuxième partie de saison très intéressante avec de belles performances. Il faut continuer sur cette lancée", espère le manager général de l’ASC.