Billetterie

Un tour à Saint-Nazaire

le 06/08/2014
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Après avoir consolidé sa place en Ligue AM, le SNVBA entend cette saison grimper dans la hiérarchie et goûter à la saveur des play-offs.


La saison passée

Promus en Ligue AM, les Nazairiens ont brillamment conservé leur place dans l’élite avec une 10e place finale et un bilan de 11 victoires pour 15 défaites. En Coupe de France, l’aventure s’est arrêtée au deuxième tour face au Gazélec Ajaccio. « L’objectif était de pérenniser la présence du club en Ligue AM, ce qui a été fait avec cette très satisfaisante dixième place », glisse son entraîneur Gilles Gosselin.


Les objectifs

Le SNVBA voit désormais plus loin. « Nous souhaitons franchir un palier sans brûler les étapes, reconnaît l’entraîneur. On va chercher à atteindre au moins cette huitième place. On sait que ça va être difficile car le championnat est chaque année un peu plus dense et homogène mais on va tout faire pour y parvenir. » Et ce en dépit d’une vague conséquente de départs. « Pour certains, c’était voulu par le club et par moi-même, pour d’autres non. On souhaitait en conserver certains comme Murphy Troy. Au final, on a construit une équipe qui, je pense, est capable de remplir cet objectif avec de grosses qualités humaines et une bonne expérience du haut-niveau », juge Gilles Gosselin qui n’y voit « que des bons mecs ».


Le recrutement

C’est le grand chambardement ! Saint-Nazaire a énormément modifié son effectif mais a lancé très tôt sa campagne de recrutement pour modeler un tout nouveau groupe. « On ne se prend pas pour d’autres mais on a construit une équipe de qualité ». Le SNVBA pourra compter sur des éléments rôdés à la Ligue AM comme l’ancien Sétois Lukas Bauer (centre), rejoint par deux ex-coéquipiers de l’Arago, Frédéric Barais (réceptionneur-attaquant) et Jakub Vesely (centre), ce dernier faisant son retour en France après des expériences en Italie et en Pologne. « Leurs arrivées démontrent l’attractivité naissante du club et la valeur du projet », confie Gilles Gosselin qui n’oublie pas non plus l’apport de l’attaquant néerlandais Jan-Willem Snippe, arrivé d’Istanbul. S’y ajoutent quelques paris dont une piste hispanique assumée avec notamment  le  Vénézuélien Thomas Ereu  qui reste sur un titre de champion d’Espagne avec Teruel. Le SNVBA a saisi toutes les opportunités pour ajouter « du caractère et de l’expérience », deux qualités chères à son entraîneur qui souligne aussi « les valeurs morales » de son nouveau groupe.


Le joueur à suivre

Pointu à suivre ! Auteur d’une très belle pioche l’an passé avec le recrutement de Murphy Troy, le SNVBA a dû se résoudre à remplacer l’Américain, parti en Pologne. Place cette fois à la Colombie avec Ronald Jimenez ! Agé de 24 ans et mesurant 2 mètres, il n’est toutefois pas à son premier essai en Europe puisqu’il a évolué à l’Olympiakos avant de faire les beaux jours d’Innsbruck.  « Il vient de terminer deux fois champion d’Autriche et a disputé la Ligue des champions. Il est jeune mais a de l’expérience », confie Gilles Gosselin.